mercredi,19 janvier 2022
AccueilA La UnePrésidentielle 2023: le bal des courtisans pro Ali Bongo !

Présidentielle 2023: le bal des courtisans pro Ali Bongo !

Ecouter cet article

A un peu moins de deux ans de la prochaine élection présidentielle c’est sans aucun doute l’heure au grand rush et à la mise en œuvre de stratégies au sein des états majors. Du côté du Parti démocratique gabonais, alors que l’actuel chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba n’a pas encore daigné présenter un bilan à mis mandat, nombreux de ses proches notamment des membres du gouvernement commencent à s’agiter en l’invitant à se porter candidat. 

En effet, au terme du discours de présentation de voeux du chef de l’Etat, c’est à une véritable ruée vers les réseaux sociaux auquelle se sont livrés plusieurs membres du gouvernement qui au-delà d’une véritable explication de l’allocution d’Ali Bongo Ondimba se sont simplement adonnés à des exercices d’encensement sans précédent invitant ce dernier à briguer un nouveau mandat à la tête du pays. 

Si depuis plusieurs semaines des appels à candidature se multiplient au sein du Parti démocratique gabonais (PDG) et même des partis membres de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE), la première salve au sein du gouvernement est venue des ministres du Commerce Hugues Mbadinga Madiya et de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong. « Le président de la République vient de présenter l’ambitieux programme qui est le plan d’accélération de la transformation à très court, moyen et long termes. Qui mieux que lui pour poursuivre ce projet après 2023 ? Je pense que le président est tout indiqué pour être candidat à l’élection de 2023 », a-indiqué ce dernier. 

Considéré comme un des fidèles parmi les fidèles, le ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques Alain Claude Bilie-By-Nze sans être explicite a laissé entendre son engagement aux côtés de l’actuel chef de l’Etat. « Au-delà peut également signifier sa volonté de se présenter à l’élection présidentielle. Ce n’est pas la première fois qu’il le dit. Il l’a déjà laissé sous-entendre sans le dire explicitement lorsqu’il s’est présenté en juin dernier devant les deux chambres du Parlement. Il a dit : ‘’Je suis là pour vous, et je serai là pour vous », a-t-il indiqué. 

Autre ministre ayant appelé à la candidature d’Ali Bongo Ondimba, le ministre des Eaux et Forêts qui sous un ton dithyrambique a estimé qu’il ne voyait pas « autre candidat au Gabon pour la présidentielle 2023, qui peut amener le pays là où son potentiel peut l’emmener ».  Un flot de sorties qui ne laisse aucun doute sur le fait que ces communications tous azimuts ne sont que les jalons évidents de l’actuel président qui pourrait briguer un nouveau mandat malgré un bilan à mi-parcours peu reluisant marqué par une montée de tension sur le front social. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop