Présidentielle 2016 : les candidats de l’opposition dénoncent le parti pris de la Cenap

Rendue publique le vendredi 15 juillet dernier, la liste des candidats retenus par la Commission électorale nationale et permanente (Cenap) a donné lieu ce lundi à une contestation de la part de 7 candidats parmi lesquels Bruno Ben MOUBAMBA, Casimir OYE MBA, Guy NZOUBA NDAMA, Jean PING, Léon Paul NGOULAKIA, Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU et Raymond NDONG SIMA.

Ils se sont appuyés sur les dispositions du Code électoral dont l’article 66 dispose qu’« une fois rendues publiques, les candidatures ne peuvent faire l’objet d’un recours que de la part d’un candidat devant la Cour Constitutionnelle saisie dans les 72 heures de cette publication… ».

En effet, ce matin, certains candidats de l’opposition se sont rendus dans la cour de la Cenap pour solliciter l’accès aux archives des pièces d’état civil de Monsieur Ali Bongo afin de constituer leur dossier devant la juridiction compétente. Compte tenu de la cérémonie de prestation de serment de certains membres de ladite commission, rendez-vous a été pris ce lundi 18 juillet 2016 à 11h.

Sauf qu’après plusieurs heures d’attente le personnel de la commission manquait à l’appel. L’ entrevue sollicitée par les candidats de l’opposition n’a finalement pas eu lieu. Ces derniers dénoncent donc le parti pris de la Cenap à travers tous les agissements observés et les manœuvres visant à tordre systématiquement les règles établies en matière électorale. Notamment depuis les communiqués publiés par la Cenap et par la publication de la liste officielle des candidats à l’élection présidentielle d’août 2016.

 

Laissez votre avis

Publicité