Pr John Poulsen : «25 000 éléphants auraient été massacrés par les braconniers en 10 ans au Gabon»

© Dubai to Africa is partner

John Poulsen, professeur d’écologie tropicale le précise à travers une étude parue dans la revue Current Biology, publiée le 20 février dernier qu’ «Entre 2004 et 2014 les populations d’éléphants du Gabon, ont chuté de près de 80% en une décennie pour leur ivoire». Une sérieuse menace qui pèse sur le devenir des éléphants au Gabon qui a poussé le chercheur à tirer la sonnette d’alarme.

Le braconnage sévit au sein du parc de Minkébé, dans le nord-est du Gabon mets en mal le devenir des pachydermes. «Avec moins de 100 000 éléphants de forêt dans toute l’Afrique centrale, cette sous-espèce est aujourd’hui menacée d’extinction si les gouvernements et les agences de protection n’agissent pas rapidement», prévient le professeur John Poulsen.

Les mesures prises en 2011 par le gouvernement pour lutter contre la chasse illégale des éléphants sont aujourd’hui inefficaces ou peut être archaïques. Les braconniers ont eux aussi perfectionné leurs techniques et sont également capables de contrecarrer les mesures du gouvernement. D’ailleurs, il s’avère que Lee White, secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) et son équipe ont découvert «vingt carcasses d’éléphants il y a trois semaines dans le parc de Minkébé.»

Les éléphants, désormais sous un statut de «protection complète» ont emmené le gouvernement à instaurer une protection militaire aux écogardes du parc qui, du fait des braconniers qui tirent à vue auront de quoi riposter.

Laissez votre avis