Pozzo Di Borgo :  Flavien Enongoue fait l’état des lieux après l’occupation de la «Résistance»

© D.R

Suite à l’occupation de l’hôtel particulier de luxe, Pozzo di Borgo, situé au n°51 rue de l’Université dans le 7ème arrondissement de Paris par une trentaine de gabonais de la diaspora le samedi 13 janvier dernier, l’Ambassadeur Haut Représentant du Gabon en France, Représentant permanent du Gabon auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Flavien Enongoué a effectué une visite de ce bâtiment acquis par l’Etat gabonais en 2010, afin d’en faire l’état des lieux.

Le samedi 13 janvier dernier, des membres de la diaspora avaient envahi l’hotel particulier Pozzo di Borgo afin de protester contre la mesure d’interdiction de sortie du territoire délivrée à l’encontre du leader de la Coalition pour la nouvelle République, Jean Ping. Ils menaçaient de ce fait de tout casser si ce dernier n’était pas autorisé à prendre son vol pour Paris. Ils ont été par la suite évacués par les forces de sécurité française après quelques heures d’occupation du bâtiment.

C’est donc pour «s’enquérir de l’état des locaux» et faire «le point de l’état d’avancement des travaux de restauration en cours», que Flavien Enongoué s’est rendu à Pozzo di Borgo, en présence de Georges Michel Rocoffort de Vivivière, responsable de la SCI en charge de la gestion de ce bâtiment.

«Il a été constaté quelques dégradations à l’entrée comme à l’intérieur du bâtiment. La visite d’une équipe technique est prévue dès lundi pour en déterminer précisément l’ampleur», indique le communiqué ayant sanctionné cette visite du diplomate gabonais. Il a relevé par la suite qu’une information judiciaire a été ouverte afin de déterminer les auteurs des dégradations à la suite de l’occupation des lieux par la diaspora.

Concernant l’état d’avancement des travaux de restauration, il en résulte que ceux-ci «évoluent convenablement, (et) sont exécutés dans les normes et selon le calendrier convenu». Par ailleurs, il faut noter que cet hôtel particulier abritera en partie certains services de la Mission diplomatique dont le Bureau économique.

Laissez votre commentaire