mercredi,22 septembre 2021
AccueilA La UnePour près de 19 milliards de FCFA, Arise Infrastructures prend des participations...

Pour près de 19 milliards de FCFA, Arise Infrastructures prend des participations chez Aera Group

Ecouter cet article

Dans la droite ligne de sa restructuration en trois verticales distinctes séparées en fonction de leur cœur de métier, le groupe Arise vient de procéder à une nouvelle acquisition. En effet, désireux de s’inscrire dans le trading de produits environnementaux en Afrique, le groupe dirigé par Gagan Gupta vient prendre pour près de 19 milliards de FCFA, des parts dans Aera Group, leader dans ce segment. 

Développeur et opérateur panafricain d’infrastructures, Arise entend également s’inscrire pleinement dans le développement durable en Afrique. Pour preuve, comme annoncé via un communiqué ce mercredi, la société dirigée par Gagan Gupta, vient d’acquérir pour 28,5 millions d’euros soit près de 19 milliards de FCFA, 35% des parts de la société Aera Group, leader du trading de produits environnementaux en Afrique.

En effet, à travers cette acquisition stratégique, ARISE Infrastructure Services (ARISE IS), développeur et opérateur panafricain d’infrastructures, entend « offrir aux gouvernements africains, des solutions qui répondent aux défis rencontrés » comme l’a suggéré Gagan Gupta. Le dirigeant, qui n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler « l’engagement profond d’Arise à apporter une forte valeur ajoutée à tous ses partenaires africains en certifiant et en monétisant leurs actifs environnementaux ».

Restructuré en trois verticales distinctes séparées en fonction de leur cœur de métier et ayant chacune ses actionnaires propres et son comité de direction dédié, Arise entend donc poursuivre son ambition « panafricaine ». D’ailleurs, cette transaction conclue avec Area Group, confirme sa volonté « de remédier au manque d’infrastructures en Afrique en s’engageant pour une croissance verte ».

Pour ce qui est d’Aera Group, qui vise à court terme l’acquisition de 50 MT d’équivalent de réductions d’émissions CO2 en Afrique en 2021 pour consolider son portefeuille de certificats environnementaux, cette transaction poursuit un objectif bien défini. Objectif centré sur l’extension de ses lignes de trading pour couvrir de nouveaux produits : certificats de production d’énergie renouvelable, de protection de la biodiversité et de gestion de l’eau.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop