Port-Gentil: une campagne pour dire non au tribalisme

Le président de Tendance avenir Pascal Houangni Ambouroue © D.R

La question du repli identitaire constitue une véritable gangrène dans le pays et plus particulièrement à Port-Gentil dans l’Ogooué-Maritime. Une situation pour le moins préoccupante car attisée par certaines personnalités politiques et qui a pour conséquence de provoquer des fractures dans la société. Un fléau que tente de combattre le président de l’association Tendance avenir Pascal Houangni Ambouroue qui a lancé le samedi 06 avril dernier une campagne de sensibilisation contre ce phénomène.



Ce sont  des centaines d’hommes et de femmes qui se sont réunis le week-end écoulé à la foire municipale de la capitale économique à l’occasion du lancement de la campagne de lutte contre le tribalisme. En effet, cette dernière a été mise en place après le constat accablant des comportements peu orthodoxes qui mettent en péril le vivre ensemble, la paix et la cohésion nationale.

Pour de nombreux observateurs, les tensions perceptibles dans la capitale économique sont le fait des discours ambigus et identitaires de certains leaders politiques. C’est donc pour atténuer cette situation que l’association Tendance avenir dont le président est l’actuel ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures Pascal Houangni Ambouroue a décidé d’aller en guerre contre ce fléau qui peut être source de conflit. il faut souligner que deux philosophies s’affrontent actuellement notamment celle regroupant les personnalités originaires des provinces de la Ngounié et de la Nyanga qui occupent la part du lion sur le plan économique et celle dite des autochtones.

Selon certaines indiscrétions, les premiers cités auraient organisé des réunions auxquelles ont été conviés uniquement les ressortissants de ces deux provinces regroupés dans une sorte de groupe dénommé G45 et pis ils se seraient vantés d’avoir une mainmise sur plusieurs entreprise pétrolières notamment Addax, Perenco ou encore Pizolub. Un discours que tente de combattre cette association présidée par le membre du gouvernement et qui oeuvre dans l’aide aux personnes démunies. « 2013, Tendance avenir  est la seule association signataire du Pacte social », expliquait déjà le secrétaire général Alain Minko.

La mise en place de cette campagne constitue en quelque sorte une réponse à ceux qui qui veulent diviser. « Nous avons toujours su faire avec les différences et cela a toujours été une force, un facteur d’apaisement », a confié le secrétaire général de Tendance avenir.

Laissez votre commentaire