Port-Gentil: Un beau-père écope de 20 ans de prison pour viol sur sa belle-fille de 14 ans

Palais de Justice de Port-Gentil, © Gabonreview

La session criminelle de la Cour d’Appel de Port-Gentil a repris sur des chapeaux de roue. C’est dans ce cadre que Jacques Didoungou qui avait été incarcéré depuis 2017, pour un supposé viol sur la fillette de sa concubine âgée de 14 ans, a été reconnu coupable de ce délit et condamné à 20 ans de prison ferme.



Tonton Jacky de son vrai nom Jacques Didoungou a finalement été jugé dans l’affaire pour laquelle il est détenu depuis 2017 à la prison centrale de Port-Gentil. Pour rappel, en septembre 2017 cet homme qui vivait chez sa petite amie au quartier Balaran dans le 2ème arrondissement de la capitale économique profitait  des absences de sa partenaire pour régulièrement coucher avec sa belle-fille âgée d’à peine 14 ans. C’est ainsi que sa compagne qui le soupçonnait les agissements de son concubin a décide d’investiguer jusqu’à ce qu’un soir elle le surprenne en plein rapport sexuel avec la fillette.

Au fait de l’action et remontée, elle décide de déposer plainte auprès de la Police Judiciaire contre son concubin. Interpellé, Jacques Didoungou va tout nier en bloc avant de céder face aux preuves accablantes contre lui. Devant la Cour criminelle, une démonstration rigoureuse de la Cour et du ministère public va à nouveau contraindre le présumé violeur à reconnaître son forfait. Il demandera le pardon à la Cour, au parquet et à toutes les familles impliquées avant de réclamer des circonstances atténuantes.

Dans sa plaidoirie finale, l’avocat de la victime va requérir une lourde peine à l’encontre du délinquant sexuel afin de dissuader tous ceux qui oseraient nourrir des idées similaires. « Jacques Didoungou n’a pas observé les règles de bienséance  au sein de sa famille d’accueil. Il s’est permis de coucher avec la fille de sa petite amie. Il devrait être puni avec la dernière énergie par la Cour pour ne pas que cela se répète », a précisé le conseil de la victime.

Laissez votre commentaire