mercredi,18 mai 2022
AccueilDerniers articlesPort-Gentil: trois mois de prison pour avoir frappé sa concubine prise en...

Port-Gentil: trois mois de prison pour avoir frappé sa concubine prise en flagrant délit d’infidélité

Ecouter cet article

Le jeudi 13 janvier dernier, Aymar Achille Mfoumbou a comparu devant la Cour d’appel judiciaire de Port-Gentil pour violences commises sur sa concubine Éléonore Ozouaki qu’il aurait surprise en flagrant délit d’infidélité dans un motel. C’est d’ailleurs pour ce chef d’accusation que le prévenu a été reconnu coupable puis condamné à la peine de 3 mois de prison dont 2 avec sursis assortis de 3 millions de dommages et intérêts pour sa victime et 200 000 FCFA pour l’ONG Aurore, rapporte le quotidien L’Union.

C’est devant la Cour d’appel de Port-Gentil que s’est ouvert le premier procès relatif aux violences faites aux femmes au Gabon. En effet, Aymar Achille Mfoumbou, un compatriote à la trentaine révolue, a été présenté devant les juges de la Cour de céans pour répondre des faits de violence commis sur sa concubine Eléonore Ozouaki. Une procédure judiciaire rendue possible grâce à l’intervention de l’ONG Aurore engagée dans la défense des droits des femmes.

Tête baissée, le mis en cause reconnaîtra les faits qui lui sont reprochés. Une attitude louable qui n’a cependant pas emporté l’assentiment de l’assistance. D’ailleurs, la partie demanderesse a exigé une peine exemplaire à l’encontre d’Aymar Achille Mfoumbou qui n’en serait pas à son premier coup. Léandre N’wompahouin, procureur général représentant le ministère public a requis la peine de 3 mois d’emprisonnement dont 2 avec sursis assortis d’une amende de 100 000 FCFA. 

Pour sa part, la défense assurée par Me Chansel Guissiga a plaidé pour des larges circonstances atténuantes dans le jugement infligé à son client. Et pour cause, le prévenu aurait agi dans un accès de colère après avoir surpris sa bien-aimée dans une position peu conventionnelle avec un individu qu’il suspectait d’être l’amant de cette dernière. Au terme des débats, Aymar Achille Mfoumbou a été reconnu coupable du délit de violence faite aux femmes et usurpation de titre. 

En répression, il a écopé de la peine de 3 mois d’emprisonnement dont 2 avec sursis assortis du versement de la somme de 3 millions FCFA de dommages et intérêts à Eléonore Ozouaki et 200 000 FCFA à reverser à l’ONG Aurore qui s’est constituée partie civile dans cette affaire. Pour rappel, dans la journée du samedi 11 décembre 2021 Aymar Achille Mfoumbou aurait surpris sa femme dans un motel de la cité pétrolière. Pris de colère, il se serait déchaîné sur les deux tourtereaux en occasionnant des hématomes sur sa concubine. 

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop