dimanche,13 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilDerniers articlesPort-Gentil: «Slim» écope de 12 ans de prison et 100 000 francs...

Port-Gentil: «Slim» écope de 12 ans de prison et 100 000 francs CFA d’amende pour viol sur mineur

La Cour criminelle de Port-Gentil a condamné le lundi 3 mai dernier Junior Lucien Nziengui Mebiame alias « Slim » à la peine de 12 ans d’emprisonnement dont 2 avec sursis. Ce dernier s’était rendu coupable du viol sur sa cousine à peine âgée de 10 ans au moment des faits, rapporte L’Union dans sa livraison du mercredi 12 mai 2021.

La ville de Port-Gentil est décidément passée maîtresse dans les cas de crimes sexuels sur mineurs et ce, au sein de la famille. Quand ce n’est pas le père, c’est le frère ou l’oncle qui abuse d’un proche. Cette fois-ci, c’est Junior Lucien Nziengui Mebiame alias « Slim », en référence au rappeur américain Eminem, qui a décidé d’assouvir sa libido sur la fille de son oncle âgée de seulement 10 ans.

Selon notre confrère L’Union, les faits se sont produits en 2018 au quartier dit Matiti dans le 4e arrondissement de Port-Gentil. Un matin, Raissa Maganga est alertée sur un présumé viol dont la victime est sa fillette. Alors en déplacement à Libreville, cette dernière se voit obligée de revenir dans la capitale économique. À son retour, elle découvre que le mis en cause n’est autre que celui qu’elle considère comme son fils Junior Lucien Nziengui Mebiame.

Ce dernier étant le neveu de son compagnon. Sentiment mis à part, elle décide de porter l’affaire devant les autorités judiciaires de la localité. Une enquête sera ouverte pour mettre la main sur le jeune homme en fuite. Il sera interpellé peu après puis gardé à vue. Soumis à un interrogatoire, « Slim » passe aux aveux et révèle être épris d’amour pour sa cousine malgré son jeune âge. Il précise que leurs différents rapports sexuels ont eu lieu sans contrainte.

Des propos réitérés devant la Cour criminelle lors de sa comparution. En réaction, le Ministère public représenté par le procureur général Daglish Boucah, a requis 30 ans de réclusion criminelle assorti d’une amende de 100.000 FCFA. Pour sa part, la défense a sollicité les circonstances atténuantes après avoir admis la culpabilité de son client. 

Pour Me Chansel Guissiga, cette action est intrinsèquement liée à l’environnement familial du mis en cause. Au terme des plaidoiries la Cour l’a jugé coupable de viol sur mineure de moins de 15 ans et condamné à 12 ans de prison dont 2 avec sursis. Il ne lui reste que 7 ans à passer derrière les barreaux.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance