Port-Gentil: Séraphin Ndaot roulé dans la farine par ses alliés pdgistes

Séraphin Ndaot et Ali Bongo Ondimba, le 3 novembre 2014 © Infos Gabon

Ce dimanche 23 septembre 2018, le Parti démocratique gabonais a réussi à faire démissionner Nadège Mangama du Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS) de Séraphin Ndaot. Cette dernière était tête de liste dans le 1er arrondissement de la commune de Port-Gentil. Elle rejoint avec plusieurs de ses colistiers les rangs du parti de « masse ».



« Nous annonçons solennellement le ralliement de notre liste de candidats au PDG afin de consolider ensemble tous les efforts engagés par la majorité dans l’amélioration des conditions de nos frères et soeurs du premier arrondissement », a confié Nadège Mangama dans une déclaration qu’elle a lu devant ses partisans.

Par cette démission collective du Parti pour le développement et la solidarité sociale de Nadège Mangama et de ses colistiers, le PDG démontre à Séraphin Ndaot que l’union qu’ils ont scellée au terme du dialogue d’Angondjé n’a plus lieu d’être.

La nouvelle recrue du PDG dit avoir été émerveillée par « les actions menées par le membre du bureau politique Pascal Houangni Ambouroue, notamment le désenclavement du quartier Fort de l’Eau, l’installation des panneaux solaires  dans plusieurs quartiers, le revêtement des nids de poule, la réhabilitation du Centre hospitalier régional Ntchengue, etc », rapportent nos confrères de L’Union.

Chose curieuse, toutes ses actions ont été posées avant les élections. Pourquoi alors s’est-elle portée candidate pour le compte du PDS pour ensuite démissionner sur le fondement de ceux-ci ? Ce coup bas porté par le PDG sur Séraphin Ndaot augure d’une campagne des législatives et des locales pleine de rebondissements dans la ville de sable.

Laissez votre commentaire