Port-Gentil: des restaurants sociaux pour relancer l’emploi des jeunes

Jean-Fidèle Otandault et Bernard Apérano © D.R

Le 2 mars dernier, le ministre Jean-Fidèle Otandault natif du 2ème arrondissement de Port-Gentil, a offert à la commune du matériel nécessaire à l’ouverture de deux cuisines municipale. Un acte généreux qui permettra à la ville de sable d’offrir à près d’une cinquantaine de jeunes un emploi.

Le maire de la commune de Port-Gentil, Bernard Apérano, s’est lui-même réjoui de cette initiative du ministre d’Etat Jean-Fidèle Otandault, qui est une première sur l’ensemble du territoire. Devant lui, pour sa commune, ce sont une batterie complète de cuisine, des meubles (tables, chaises) et des ustensiles qui ont été offerts par le ministre, pour relancer l’activité dans la commune. En effet, si le projet qui a suscité ce don prévoit l’ouverture de deux restaurants, c’est surtout le fait qu’il viendra tirer une cinquantaine de jeunes motivés du chômage.

Et pour cette seule raison, Jean-Fidèle Otandault ne souhaite pas que son acte soit vu comme un don. Il le voit plutôt comme l’atteinte d’un objectif social fixé par le chef de l’Etat. «Cet acte entre en droite ligne des mesures prises par le chef de l’Etat, en matière de création d’emplois», a-t-il précisé.


Par ailleurs, ces restaurants seront les lieux de toutes les bourses, pour cela, l’édile de Port-Gentil a promis d’exonérer tant soit peu, les futurs promoteurs de taxes municipales, en vue de leur permettre de pratiquer des prix réduits par rapport aux autres restaurants de la ville. «Ce serait une sorte de restaurants sociaux», a conclu Jean Fidèle Otandault.

Laissez votre commentaire