mardi,6 décembre 2022
AccueilA La UnePort-Gentil: près d'une vingtaine de prisonniers candidats au BEPC 2022

Port-Gentil: près d’une vingtaine de prisonniers candidats au BEPC 2022

Ecouter cet article

A quelques mois du début de l’examen national du Brevet d’études du premier cycle(BEPC) 2022 dont les épreuves se dérouleront sur toute l’étendue du territoire précisément dans les différents centres d’examen, les candidats sont à pied d’œuvre pour se parer de manière optimale. Et cette année, l’Office des examens et concours de la ville de Port-Gentil va recevoir les dossiers de 18 candidats incarcérés à la prison du Château qui tenteront de décrocher ce précieux sésame.

Le BEPC arrive à grands pas pour les candidats qui devraient être prêts à se livrer à cette bataille pour la réussite. Ainsi, comme chaque année, ce sont des milliers de candidats qui devront, pendant une semaine, arracher leur ticket pour obtenir le précieux sésame. Pour l’année 2022, 9 prisonniers incarcérés dans la ville de Port-Gentil seront en lice pour décrocher cet examen qui sanctionne le parcours scolaire du collège.

Ainsi, dix-huit garçons âgés de 16 à 20 ans, incarcérés à la prison centrale de Port-Gentil, vont concourir cette année pour le Brevet d’études du premier cycle session 2021-2022. Lesquels reçoivent tous les jours des cours intensifs dans différentes matières pour se préparer à cet examen. Des cours dispensés gratuitement par des professeurs des lycées et collèges du second degré de l’enseignement général.

Les années antérieures, ce milieu carcéral ne présentait que 5 candidats à cet examen, avec un taux de réussite de 100%. « C’est l’objectif que nous nous sommes fixé cette année. Et je crois qu’avec l’engagement ferme des enseignants, ils parviendront à atteindre cet objectif. Nous gardons espoir », a déclaré un agent pénitentiaire à Gabon Review.

En permettant à ces prisonniers de concourir au même titre que les autres candidats, L’Etat gabonais veut  rappeler certainement à l’opinion publique que la prison n’est qu’un lieu de redressement et non pas de perdition absolue de la condition humaine. Toute chose qui renvoie à une prise en compte  immédiate de la part des autorités compétentes des conditions de vie au sein du monde carcéral qui constitue un des préalables au respect de la condition humaine dans son ensemble.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x