Port-Gentil: Paul Steeve Moundounga alias SMS au gnouf pour avoir menacé de tuer ses parents

Gabon Gabonmediatime Paul Steeve Moundounga Pambo Alias Sms Port Gentil Gabon
Paul Steeve Moundounga Pambo alias SMS lors de son interpellation © D.R.

Présenté comme un bandit de grand chemin par ses proches, Paul Steeve Moundounga Pambo, un Gabonais de 26 ans s’en est pris pris violemment à la maison familiale dans laquelle il vivait pourtant. C’est donc armé de divers objets, qu’il l’a détruite sans aucun remords. Mis au fait de cette situation, son grand-père, Paul Marie Moundounga propriétaire de l’habitation a saisi la police judiciaire.  

Après avoir été réprimandé par certains membres de sa famille, Paul Steeve Moundounga Pambo alias SMS serait rentré dans une colère noire. Selon L’Union, tel un ouragan, le jeune homme aurait ravagé la maison familiale suite à une violente dispute. « Armé d’outils divers , il n’a pas trouvé mieux que de détruire la maison familiale et tout ce qu’il y avait à l’intérieur », rapporte le quotidien. 

Tout en effectuant sa basse besogne, SMS aurait proféré des menaces à l’encontre de ses parents si d’aventure, ils osaient encore lui tirer les oreilles. Informé de la destruction de sa maison, Paul Marie Moundounga qui vit désormais à Lambaréné, s’est immédiatement rendu à Port-Gentil. Non content de l’acte posé par son petit-fils, il saisira aussitôt les forces de l’ordre pour que ce dernier réponde de ses actes devant la justice.

Lors de sa garde à vue, SMS  est passé aux aveux. « Oui, j’ai cassé la maison familiale à l’aide d’une pioche et d’un marteau (…) Oui j’ai insulté publiquement mes parents », a-t-il reconnu. En revanche, il aurait nié avoir menacé ses parents. 

Une autre plainte s’ajoutera à celle du grand-père de Moundounga Pambo. En effet, un commerçant âgé de 45 ans appelé Alain Moutsinga,  vivant au quartier Matiti de Port-Gentil « avait dans le nuit du 17 au 18  juin 2019, surpris Paul Steeve Moundounga Pambo en train de voler dans la cambuse de sa maison. Mais craignant pour sa vie, je n’ai pas osé l’affronter ». Profitant de l’arrestation de SMS, il ira lui aussi se plaindre auprès des autorités pour le  vol de ses casiers vides et de ses feuilles de tôle. Des faits reconnus par le délinquant. 

Inculpé pour vol aggravé, menaces et destruction des biens d’autrui par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Port-Gentil, le jeune délinquant se trouve sous mandat de dépôt à la prison du Château, en attendant d’être fixé sur son sort. 

Laissez votre commentaire