mardi,3 août 2021
AccueilDerniers articlesPort-Gentil: Otandault déploie sa méthodologie pour une victoire du PDG en 2023

Port-Gentil: Otandault déploie sa méthodologie pour une victoire du PDG en 2023

Ecouter cet article

A un peu plus de deux ans des prochaines échéances électorales, c’est le branle-bas de combat au sein du Parti démocratique gabonais (PDG).  C’est le cas dans le deuxième arrondissement de Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime où le député de cette circonscription Jean Fidèle Otandault s’est érigé en stratège incontesté pour assurer l’hégémonie du « Parti de masse » dans ce siège avec la promesse d’une victoire éclatante aux prochaines élections. 

Présent sur le terrain depuis 2011 alors qu’il était encore à la tête de la Direction générale des ressources et charges publiques et qu’il a été par la suite à l’initiative de la refonte de l’administration du Budget, Jean Fidèle Otandault a indéniablement su imprimer sa marque dans le 2ème arrondissement de la capitale économique du pays. Une présence qui a permis d’imposer le PDG dans cette circonscription qui durant 20 ans a été un bastion de l’opposition. 

Pour preuve, lors de la rencontre avec le secrétaire provincial du PDG Richard Royembo, le député du 2ème arrondissement de la cité pétrolière a dressé une analyse synoptique de la situation politique dans cette circonscription. Ainsi, il ressort qu’à partir de 2011 le « Parti de masse » a obtenu des résultats pour le moins appréciables, soit 750 voix aux législatives. Lors des élections municipales de 2013, cette formation politique s’en est sortie avec 8 conseillers sur 18.

A noter que l’année 2018 aura été une année charnière puisqu’elle a permis au PDG de monter en puissance et d’imposer sa suprématie, ceci grâce au travail abattu par la base politique et le membre du bureau politique Jean Fidèle Otandault . Ainsi, après avoir réussi à obtenir le ralliement de plusieurs opposants, l’ancien ministre du Budget et des Comptes publics a remporté l’élection avec 2867 soit 73.38% des voix. Dans le même temps , aux municipales le PDG a obtenu 13 conseillers sur 18, soit une progression de + 65%. 

Des chiffres qui confortent l’idée que les prochaines échéances électorales et plus particulièrement la présidentielle pourraient être aisément remportées dans cette circonscription. Ainsi, Ali Bongo Ondimba, s’il brigue une nouvelle fois la magistrature suprême, pourrait espérer obtenir plus de 70% des votants contre une moyenne provinciale de 42% au présidentiel de 2016. 

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.