jeudi,20 janvier 2022
AccueilDerniers articlesPort-Gentil: mouvement d’humeur des employés de Cora Wood

Port-Gentil: mouvement d’humeur des employés de Cora Wood

Ecouter cet article

La décision a été prise à l’issue de plusieurs réunions et assemblées générales tenues ces dernières semaines. Ainsi, le mardi 7 décembre 2021, les agents de l’entreprise Cora Wood sont montés au créneau en entamant une grève illimitée. Une situation consécutive à l’inconsidération de leur tutelle qui séquestreraient leurs dus, notamment le paiement de la prime panier et le paiement des prestations CNSS et CNAMGS.

Cette cessation d’activité serait consécutive à la non-satisfaction par leur tutelle de leurs revendications. Il s’agit entre autres du retard des paiement des prestations CNSS et CNAMGS et de la léthargie observée au sein de l’administration censée faire aboutir ledit dossier. Laquelle n’aurait pas su trouver de solutions malgré des négociations relatives à la tentative de conciliation, du conflit collectif du travail qui oppose la direction générale de cette entreprise à la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA).

En outre, les syndicalistes ont émis des doutes quant à la capacité de l’administration à vouloir résoudre ce conflit. « Les employés en ont marre des cotisations non reversées de la CNSS et de la CNAMGS. Et pire encore, depuis bientôt un an, Cora Wood a coupé volontairement la prime de panier. L’inspection du travail les a interpellés afin qu’ils payent, on a été surpris du refus de Cora Wood de s’exécuter. Elle va se contenter de vouloir donner 80.000 FCFA à chaque travailleur au lieu de restituer une prime qui est un point de droit. Fort de ce qui précède et après l’AG de samedi, l’ensemble du personnel a décidé de rentrer en grève illimitée », a déclaré Landry Onguelet, secrétaire national du bureau exécutif de la COSYGA, chargé des litiges et contentieux.

De plus, et selon les employés, au cours des négociations, « la direction générale de Cora Wood aurait entrepris des démarches visant à changer de statut juridique de l’entreprise à la défaveur du personnel. Une pratique bien connue au Gabon, puisqu’en changeant de statut juridique, ces sociétés épurent de facto leurs dettes sans tenir compte des droits légaux des employés ». Au final, loin d’avoir apaisé les esprits et les velléités de grève notamment côté syndicat, cette rencontre a une nouvelle fois mis le feu aux poudres faisant craindre une nouvelle paralysie du côté de Cora Wood dans les jours à venir. Gageons que l’administration mette de l’eau dans son vin afin de mettre un terme à cette situation qui clochardise de nombreux compatriotes.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop