lundi,20 septembre 2021
AccueilDerniers articlesPort-Gentil: mort mystérieuse d’un fidèle branhamiste au cours d’une veillée de prière

Port-Gentil: mort mystérieuse d’un fidèle branhamiste au cours d’une veillée de prière

Ecouter cet article

Kevinns Abraham Mabika, Gabonais âgé de 24 ans, est passé de vie à trépas le mercredi 07 juillet 2021 au quartier Bac aviation dans la cité pétrolière. Selon le récit des faits rapporté par L’Union, ce fidèle de l’Eglise branhamiste « Lumière du Soir » aurait rendu l’âme à la suite d’un malaise au cours d’une réunion de prière tenue au domicile de leur pasteur. Une version simpliste qui n’a pas toujours convaincu la famille éplorée.

Le jour des faits, Kevinns Abraham Mabika quitte le domicile familial aux environs de 17 heures pour se rendre à la veillée de prière de l’église dont il est l’un des fidèles fervents. Sauf que contrairement à d’habitude, celle-ci n’aura pas lieu au lieu de culte dit « Lumière du soir » mais plutôt au domicile du pasteur Boukosso, berger de l’église. 

Deux heures plus tard, l’un des membres de la famille du jeune aurait été informé que Kevinns Abraham Mabika avait fait un malaise. Après quelques questions, la personne à l’origine du coup de fil aurait donné le nom de l’hôpital où il devait se rendre et il y sera rejoint par la famille du jeune homme. Une fois sur les lieux, le médecin les reçoit et leur dit que leur enfant serait mort avant son arrivée aux urgences.

Questionnant le pasteur et les fidèles pour avoir les circonstances exactes de ce décès, la famille n’obtiendra aucune réponse. Ce n’est qu’une fois face aux éléments de la Police judiciaire (PJ) que le pasteur aurait avoué que « l’enfant s’est écroulé alors qu’il étaient en pleine séance de prière à l’église », avant de se rétracter et avouer que les faits se seraient déroulés à son domicile. Un changement de version que les parents trouvent suspect.

D’autant plus que selon une source proche du dossier qui a requis l’anonymat, « un membre de l’église aurait porté le corps du jeune homme de 20 heures à 1 heure du matin à bord du véhicule du berger de l’église avant d’être mis à la disposition des pompes funèbres ». Le pasteur Boukosso qui avait été placé en garde en vue a été remis en liberté. Quant à Kevinns Abraham Mabika, il a été inhumé le samedi 31 juillet dernier sans que sa famille ne puisse être fixée sur les circonstances réelles ayant occasionné son décès prématuré.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop