Port-Gentil : l’intersyndicale des régies financières durcit le mouvement de grève  

Cessation de toutes activités aux  administrations des douanes, du trésors, des impôts et des hydrocarbures de Port-gentil © D.R

En grève depuis plusieurs semaines, l’intersyndicale des régis financières composée des douanes, du trésors, des impôts et des hydrocarbures de Port-gentil a décidé de durcir le mouvement de grève. C’est par le biais d’une note à l’attention des usagers et des opérateurs économiques que son bureau a annoncé la cessation de toutes activités au sein de ces administrations à compter de ce lundi 18 septembre.

En effet, cette décision de du bureau de l’intersyndicale de Port-gentil est motivée par le silence assourdissant des autorités qui peinent à satisfaire leurs revendications. Ils indiquent dans la note adressée aux usagers et aux opérateurs économiques que face à la «non satisfaction de leurs revendications», ils comptent durcir le «mouvement de grève à compter du lundi 18 septembre 2017».

C’est donc pour contraindre le gouvernement à respecter leurs engagements qu’ils entendent cesser toutes activités au sein des régies financières et administrations assimilées. Ce durcissement donnera lieu au non chargement des produits pétroliers; le non étalonnage de compteurs fiscaux; la non délivrance de clearance; la non prise en charge; pas de traitement de déclarations; pas de traitement exceptionnel de vivres-frais, de médicaments et matériels dangereux; pas de traitement de régimes économiques et privilégiés; pas de traitement fiscaux déclaratifs; pas de traitement fiscal de la TVA; pas de perception de recettes des impôts; pas de traitement de décades; et pas de perception et de paiement au trésor.

La mis en oeuvre de ces mesures musclées pourrait de ce fait, entraîner une véritable paralysie de l’ensemble des activités de ces administrations, avec des conséquences pécuniaires sans précédent. Il paraît important donc que le gouvernement prenne au sérieux les revendications des agents réuni dans cette intersyndicale, au risque de causer du tort aux usagers et aux opérateurs économique.  

Laissez votre avis