lundi,28 novembre 2022
AccueilDerniers articlesPort-Gentil: les sociétés de gardiennage, un nid d'exploitation des employés ?

Port-Gentil: les sociétés de gardiennage, un nid d’exploitation des employés ?

Ecouter cet article

C’est la question qu’on pourrait se poser au vue des informations relayées récemment par Africa Intelligence. Selon ce média, les employés du secteur de la sécurité privée de Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime font face depuis plusieurs mois à des conditions de travail pour le moins exécrables. Entre des niveaux de salaire précaire ou encore la roublardise dont feraient preuve les responsables des sociétés de gardiennage, ces derniers ne savent plus à quel saint se vouer. 

En effet, une majorité de ces entreprises qui assurent la protection des infrastructures pétrolières de Port-Gentil sont bousculées par les revendications sociales de leurs employés. Au banc des accusés Neo Sécurité, G4S et Prima Services qui ces dernières années connaîtraient des fortes tensions du fait des violations quasi quotidiennes des droits des employés. 

Une situation qui ne manque pas d’inquiéter leurs clients qui, pour la plupart, sont des sociétés pétrolières. « Alors que les employés d’Omega Services, qui réclamaient une augmentation de leurs salaires, ont suspendu une grève de 48 heures lancée le 5 octobre, les anciens salariés de Neo Sécurité, société interdite d’activité depuis mars par les services fiscaux, envisagent une action en justice contre leur ex-patron Ruud Gullit Nguimbi Mbinah », relate Africa Intelligence.


Pour le cas spécifique de cette entreprise, alors qu’elle réalisait un chiffre d’affaires annuel de 1,5 million d’euros soit plus de 900 millions de FCFA, elle aurait perdu, en l’espace de quelques mois, ses trois contrats de gardiennage. Ainsi, plus de 250 employés sont désormais sur le carreau. Même schéma du côté filiale gabonaise du géant britannique G4S, actuellement secoué par un mouvement d’humeur des employés qui dénoncent les conditions de travail très précaires à la limite esclavagiste. Tandis que du côté de Prima Services, les agents accumulent des retards de paiement.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x