Port-Gentil: les populations du quartier Matitis vivent la peur au ventre

Au quartier Matitis dans le quatrième arrondissement de Port Gentil, la population cohabite avec l’extrême insécurité qui y règne. Dans un reportage vidéo diffusé par une chaîne de télévision locale, Canal Delta le jeudi 11 juillet dernier, on y voit des habitants la peur au ventre et épuisés, qui dénoncent des vols, agressions, cambriolages et braquages pendant des heures creuses et même aux abords des habitations. 


Aussi appelé la Jamaïque, le quartier Matiti est plongé dans une insécurité grandissante, obligeant ainsi ses habitants à vivre la peur au ventre. Reconnu comme étant un quartier de grands consommateurs de chanvre indien, le  vol de téléphones, de bijoux, et agressions entre autres, sont monnaie courante dans ce quartier, comme le soulignent les habitants de ce quartier dans un reportage de l’émission Café journal, diffusé sur Canal Delta le 11 juillet 2019.  

Si l’usage de drogues en tous genres n’est pas à négliger dans la montée de ce  phénomène, il faut dire qu’il est surtout favorisé par l’absence d’éclairage public. En effet, lorsque les quelques lampadaires présents ne sont pas obsolètes, ils sont tout simplement détruits par les malfrats de Matitis de sorte à ce qu’ils opèrent en toute liberté et même à la tombée de la nuit, se plaignent les habitants. 

Afin de pallier au problème d’insécurité dans leur quartier, au risque d’en venir à une justice populaire au pire des cas, la population de Matiti s’en remet aux autorités compétentes. « Si cela continue, nous allons nous-mêmes nous faire justice », a confié un habitant du Matitis dans ce reportage. 

Lise Bivigou 

Laissez votre commentaire