Port-Gentil: les employés de CTMP en grève illimitée

© D.R

D’abord à Total Gabon puis à la Compagnie des travaux pétroliers et maritimes (CTPM), les entreprises du secteur pétrolier semblent traverser une période de grande instabilité sociale actuellement. En effet, depuis le 4 juillet 2018, à Port-Gentil, les employés de l’entreprise CTPM ont entamé un mouvement d’humeur, afin de dénoncer les violations de leurs droits orchestrées par leur employeur.

Après avoir déposé un préavis de grève de 7 jours, les travailleurs de CTPM ont saisi l’organisation nationale des employés du pétrole (Onep) suite à leur décision de se lancer dans une grève illimitée, pour obliger leur direction à se soumettre à leurs revendications. Une banderole attachée à l’entrée de l’entreprise, sur laquelle on peut lire «Papa a dit les comptes sont rouges», révèle la gravité de la situation des familles dont les responsables sont des employés de CTPM, qui réclament des meilleures conditions de vie.

À l’origine de cette interruption volontaire d’activité, la prime de logement que les employés réclament bientôt 10 ans. «La prime de logement est sujet à discussion et à discrimination depuis 2008, car elle est donnée à certains, ayant des faveurs des dirigeants et pas à d’autres», a dénoncé un délégué syndical dans les colonnes du quotidien L’Union.

Par ailleurs, les employés dénoncent la cessation des versements de leurs cotisations à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). «Depuis un an nous ne percevons plus nos allocations familiales», a poursuivi le délégué avant de confier que pour court circuiter leur mouvement d’humeur, l’employeur n’hésite pas à violer leurs droits syndicaux en «envoyant  des agents qui n’ont rien à voir avec l’entreprise sur des sites pétroliers».

Laissez votre commentaire