Port-Gentil : le Procureur suspend des unités indélicates de Police judiciaire

En médaillon, Dick Boungou Mikolo, procureur de Port-Gentil © GMT

La situation conflictuelle entre le procureur de la République près le tribunal de première instance de Port-Gentil et les officiers de Police judiciaire (OPJ) semble être loin de trouver son épilogue. Après le refus d’obtempérer au contrôle du parquet au sein des unités de police judiciaire, le procureur Dick Boungou Mikolo, vient de suspendre de toutes activités trois de ces unités souvent soupçonnées de comportements peu orthodoxes.



Suite à de nombreuses plaintes faisant état des comportements rétrogrades de certains OPJ, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Port-Gentil avait décidé de procéder à des visites surprises dans des unités de police judiciaire, afin de s’enquérir de la situation des gardes à vue, conformément au Code de procédure pénale.

Une initiative peu appréciée par le commandement de la gendarmerie de la capitale économique du Gabon. Dans une note aux allures de brûlot condescendant, le commandant de groupement chef d’escadrons, Marcel Doumbiye, marquait son refus d’obéir aux ordres des magistrats. Ordonnant aux commandants de brigade «de ne plus recevoir ces magistrats aux heures tardives de la nuit sans s’en référer au Cogend (Commandement de gendarmerie, NDLR)».

Une position qui n’a pas manqué de faire réagir le garant de l’ordre public, Dick Boungou Mikolo qui, dans une note n°99/PR-POG a décidé de la suspension de plusieurs unités de Police judiciaire placées sous son autorité, notamment la Brigade centre (Océan), la Brigade du Port et l’Antenne provinciale de la section de recherches de l’Ogooué-Maritime.

Cette mesure devrait recevoir l’assentiment des port-gentillais qui se disent souvent excédées par les attitudes peu professionnelles des officiers  de Police judiciaire qui s’illustrent par des contrôles intempestifs sur la voie publique et des interpellations et détentions arbitraires.

Laissez votre commentaire