Port-Gentil : le procureur dénonce «l’escroquerie et l’abus de confiance des OPJ»

En médaillon, Dick Boungou Mikolo, procureur de Port-Gentil © GMT

C’est le constat malheureux fait par le nouveau procureur de la République près le tribunal judiciaire de première instance de la Capitale économique, Port-Gentil. Nommé lors du dernier Conseil supérieur de la magistrature, Dick Boungou Mikolo n’a pas manqué d’attirer l’attention de certains officiers de police judiciaire (OPJ) sur leurs comportements rétrogrades.

Le 10 novembre dernier lors de la cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire au Tribunal de Port-Gentil, Dick Boungou Mikolo n’a pas caché sa déception, bien au contraire, «pendant qu’on compte sur eux (les forces de l’ordre, NDLR) dans le cadre de la sécurisation et la protections des personnes et des biens, les OPJ sont devenus maîtres dans l’art d’escroquerie et de l’abus de confiance»; a-t- il martelé. Des faits inadmissibles devenus récurrents chez certains agents dans la localité et même partout ailleurs au Gabon.

Deux mois après sa prise de fonctions, Dick Boungou Mikolo a fait une annonce plutôt choquante : « je suis au regret de constater qu’il y a trop de récriminations contre nos auxiliaires. Quatorze (14) plaintes sont sur mon bureau depuis que je suis là, et deux noms reviennent le plus souvent».  Qu’en sera t- il dans 5 mois? Comment comprendre que ceux qui sont censés protéger les citoyens sont eux-mêmes des délinquants? Quel exemple donnent-ils?

Le nouveau procureur de la République de Port-Gentil entend mettre de l’ordre au sein de la police judiciaire qui selon lui ressemble au marché du Grand Village où tout se monnaie. Ces derniers sont avertis, la guerre aux OPJ indélicats est déclarée.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire