Port-Gentil: Jean Fidèle Otandault au coeur de l’action pour le bien-être des populations

Jean Fidèle Otandault, lors d'une visite des travaux dans le 2ème arrondissement de Port-Gentil © GMT

L’année 2018 aura été marquée par une multitude d’action menées par le ministre du Budget et des Comptes publics, par ailleurs député du 2ème arrondissement de Port-Gentil Jean Fidèle Otandault en faveur des populations de cette localité. Des actions qui auront permis de renforcer le lien entre cette personnalité politique de premier plan de la capitale économique et ses compatriotes.



Engagé dans une politique de proximité avec les populations de l’Île Mandji et plus particulièrement avec celles de sa circonscription électorale en l’occurrence le 2ème arrondissement, Jean Fidèle Otandault s’est investi durant cette année 2018 pour le bien-être de ces derniers.

L’une des actions les plus importantes menées cette année a été sans aucun doute le projet « Idyanja ». Il rentrait dans le cadre de la politique du président de la République Ali Bongo Ondimba, qui souhaitait créer 10 000 emplois par an. Concrètement, « Idyandja est un prêt business individuel ou groupal à court terme, destiné à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes de la province de l’Ogooué-Maritime, par le financement des activités ou projets générateurs de revenus à caractère agricole, artisanal et commercial ».

Ainsi, ce sont 95 jeunes qui avaient été retenus pour la première vague de bénéficiaires. Âgés de 20 à 35 ans, ceux-ci ont présenté des projets dans 20 secteurs d’activités différents, à l’instar de la pêche, l’agriculture, la restauration, le BTP, l’entretien des espaces verts et la coiffure.

Dans un soucis de solidarité avec ses compatriotes, il s’était rendu le jeudi 8 février 2018 quartier 3 Filaos après qu’un incendie ait réduit en cendre 14 habitations dont une menuiserie. Mais il avait dépêché dès les premières heures du drame une équipe afin de venir en aide à ces familles. Ainsi, il a pu faire parvenir aux victimes des biens et produits de première nécessité, notamment des kits alimentaires, des ustensiles de cuisine par l’entremise de ses équipes présentes sur place.

Se voulant être un homme d’action, le membre du Bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG) s’était également illustré par l’organisation de journées citoyennes pour lutter contre l’insalubrité dans le 2ème arrondissement de Port-Gentil, mais aussi fait construire des passerelles pour faciliter le déplacement des populations dans les zones inondables.

Jean Fidèle Otandault avait également parrainé un camp de vacances dénommé : « Camp de vacances JFO Awana Mayaya » organisé par l’ ONG Malachie. Lors de cet événement plusieurs ateliers étaient prévus pour donner le bonheur et le sourire aux enfants. Il s’agit entre autres de l’Art (Création, sculpture, Pouture, Peinture et Cuisine), l’Éducation (éducation à la citoyenneté, civisme sur la protection de l’environnement, saine habitude alimentaire et autres valeurs) et des Jeux associés à d’autres merveilleuses surprises.

Fils du terroir et respectueux des us et coutumes de sa communauté, le ministre du Budget avait relancé  en 2017 le projet « Esaka z’anero » qui avait pour objectif la construction d’une bâtisse culturelle dédiée au patrimoine culturel de la communauté Orungu dont il est le digne fils.

Une reconnaissance qui à traversé d’ailleurs l’ensemble des communautés vivant dans la capitale économique. Pour preuve, lors des journées culturelles fang dénommées « Grand nord en vacs ». Lors de la visite de cet espace festif, Jean Fidèle Otandault avait été élevé au rang de notable de cette communauté, en lui remettant un balai traditionnel symbolisant l’Union, le rassemblement et la fraternité du peuple Ekang autour du guide.

Laissez votre commentaire