vendredi,24 septembre 2021
AccueilDerniers articlesPort-Gentil: il écope de seulement 30 mois de prison pour violence et...

Port-Gentil: il écope de seulement 30 mois de prison pour violence et viol sur une fillette de 11 ans

Ecouter cet article

Le lundi 10 mai dernier, Kimberly Lincy Nkoma a comparu devant la Cour d’appel judiciaire de Port-Gentil pour viol sur mineure de moins de 15 ans commis en 2018. C’est d’ailleurs pour ce chef d’accusation que le prévenu a été jugé coupable puis condamné à la peine de 30 mois de prison, soit 2 ans et demi alors que le ministère public avait requis 15 ans.

Selon le quotidien L’Union, les faits se seraient déroulés le 16 novembre 2018 dans la ville de Port-Gentil. Ce jour-là, Kimberly Lincy Nkoma se rend aux environs de 23 heures au domicile de Madame Jeanne Koumba-Koumba, à la recherche d’une jeune fille appelée Eva. Selon ses dires, la jeune fille aurait emporté sa sacoche contenant ses deux téléphones portables et la somme de 75.000 FCFA. Une fois sur les lieux, l’accusé constate que la propriétaire et la fille qu’il recherche sont absentes. Il va alors obliger la petite M.O de 11 ans qu’il trouve dans la maison à le suivre en la menaçant avec un fragment de bouteille.

Ainsi, Kimberly Lincy Nkoma va entraîner la jeune fille au village Batanga, situé sur l’axe Omboué-Port-Gentil. En chemin, il va déshabiller M.O, et une fois sa libido assouvie, il va planter des tessons de bouteilles dans le bras gauche de sa victime. Une fois informée de la situation, la brigade de la Gendarmerie locale va dépêcher des agents, lesquels vont procéder à l’interpellation de l’accusé qui avait été au préalable immobilisé par les jeunes du village. 

Lors de sa comparution, le mis en cause reconnaîtra les faits de violence qui lui sont reprochés mais va nier en bloc l’accusation de viol. Le ministère public représenté par Cyrius Nzamba, le procureur général, a requis la culpabilité de l’accusé et sa condamnation à 15 ans de réclusion criminelle. Son conseil, Me Dominique O’ngonwou-Dossou a pour sa part plaidé coupable pour le délit de violence et voie de fait et, sollicité l’acquittement pur et simple à titre principal, et le bénéfice du doute, à titre subsidiaire, relatif au viol sur mineure de moins de 15 ans. 

Le certificat médical versé au dossier a conclu à une agression avec des petites lésions anales sur la jeune fille sans qu’aucune précision sur leur provenance ne soit apportée. Au terme du procès, Kimberly Lincy Nkoma a été déclaré non coupable du crime de viol sur mineure de moins de 15 ans, la cour ayant prononcé son acquittement pur et simple. En revanche, il a été déclaré coupable de violence et voie de fait et a été condamné à 30 mois de prison, soit le temps de sa détention préventive ainsi qu’à verser 240.000 fcfa d’amende.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop