jeudi,27 janvier 2022
AccueilDerniers articlesPort-Gentil: des cambrioleurs utiliseraient de la terre extrait des tombes pour neutraliser...

Port-Gentil: des cambrioleurs utiliseraient de la terre extrait des tombes pour neutraliser leur victimes

Ecouter cet article

Alors qu’on croyait le phénomène disparu, il semble de nouveau de retour au grand dam des populations. En effet, dans la nuit du mardi 4 au mercredi 5 janvier 2021, au quartier Ngadi dans le 1er arrondissement de la commune de Port-Gentil, un domicile a été visité par des cambrioleurs. Lesquels ont pu accéder à la maison en endormant les habitants, usant de la terre extraite des tombes, rapporte le quotidien L’Union.

Selon le récit du quotidien L’Union, c’est dans la nuit du mardi 4 au mercredi 5 janvier 2021, au quartier Ngadi dans le 1er arrondissement de la commune de Port-Gentil qu’une maison aurait été visitée par des malfrats. Lesquels auraient accédé à l’aide d’un moyen « spirituel » consistant à jeter de la terre extraite des tombes sur la toiture afin d’endormir les habitants dudit domicile.

Au cours de leur visite inopinée, les cambrioleurs auraient dérobé divers matériels, notamment un poste téléviseur écran plat et deux téléphones portables. C’est au petit matin que deux des membres de la famille auraient indiqué leur incompréhension face à la situation. « On ne dort jamais avant minuit, on ne comprend pas pourquoi ce jour-là, on a regagné nos lits si tôt. C’est comme si on était téléguidés par on ne sait quelle force mystique » ont ils déclaré.

Selon certains riverains de la cité pétrolière, le phénomène ne serait pas nouveau. Par ailleurs, le procédé utilisé aurait été la cause d’une vague de cambriolages. Gageons que les autorités judiciaires procéderont à une ouverture d’enquête afin de faire la lumière sur ces « cambriolages mystiques » qui font couler beaucoup d’encre et de salive.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop