mardi,21 septembre 2021
AccueilDerniers articlesPort-Gentil: 5 ans de prison pour avoir braqué un taxi

Port-Gentil: 5 ans de prison pour avoir braqué un taxi

Ecouter cet article

Le lundi 12 avril 2021, Vianney Ndjipa a comparu devant la cour d’appel judiciaire de Port-Gentil pour vol avec usage d’une arme apparente commis en 2019 sur un taximan qui le transportait. C’est d’ailleurs pour ce chef d’accusation que le détenu a été jugé coupable puis condamné à la peine de 5 ans de prison et 2 millions de fcfa d’amende.  

Selon le quotidien L’Union, les faits se seraient déroulés le jeudi 03 octobre 2019 au quartier Ntchengue dans la ville de Port-Gentil. Ce jour-là, Lewis Mapangou-Kombila embarque dans son véhicule à usage de taxi, Vianney Ndjipa qui propose 1000 fcfa à destination du quartier Château. En cours de route, ce dernier étant assis à côté du conducteur fait savoir qu’il va s’emparer de la somme d’argent se trouvant dans la caisse du chauffeur. Ce à quoi le conducteur s’oppose. Face à ce refus, Vianney Ndjipa va sortir un tournevis avec lequel il va menacer le taximan.

Après s’être emparé des pièces, il va sommer le conducteur de se garer. Voyant que ce dernier refuse de marquer l’arrêt, il va tenter de sauter du véhicule; mais c’était sans compter sur la détermination de Lewis Mapangou-Kombila qui va le retenir et le conduira à l’antenne de la police judiciaire. Lors de sa comparution, le mis en cause reconnaîtra avoir dérobé les pièces de monnaie dans le véhicule sans autorisation préalable mais va réfuter l’accusation selon laquelle il s’est servi d’un tournevis pour menacer sa victime. 

Lors de son réquisitoire, le procureur général Armel Wilfried Boulé a requis la culpabilité de l’accusé et sa condamnation à 10 ans de prison, en application de l’article 460 du Code pénal. Son conseil, Me Eteno-Amorissani, va solliciter dans un premier temps la requalification du crime de vol avec usage d’arme apparente en tentative de vol et en second temps, la requalification du vol avec arme apparente en vol avec violence tout en lui reconnaissant des circonstances atténuantes. 

Au terme de son procès, les déclarations ne pouvant suffire pour établir l’usage du tournevis au moment des faits,  la Cour va requalifier le crime de vol avec usage d’arme apparente en délit de vol avec violence, puis va déclarer l’accusé coupable. En répression, Vianney Ndjipa a été condamné à 5 ans de prison ainsi qu’une amende de 2 millions de francs CFA.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop