Plusieurs jeunes de l’opposition arrêtés par la Police judiciaire

Une dizaine de jeunes de l'opposition arrêté par la police cette après midi © D.R

Alors qu’il ont organisé ce samedi 2 décembre 2017, un sit-in devant l’Assemblée nationale, sise au boulevard Triomphale, à Libreville, «Pour dire non à la modification de la constitution», plusieurs jeunes ont été arrêtés par les forces de sécurité et de défense.

Des agents des forces de sécurité identifiés comme appartenant à la Police judiciaire auraient arrêté plusieurs jeunes membres des partis politiques de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), autour de Jean Ping.

«A peine nous avons commencé notre sit-in que des agents de la PJ sont venus sans sommation et ont commencé à nous poursuivre. Il était à peu près 13 heures lorsqu’ils sont arrivés. Pourtant nous étions accompagnés de leaders, mais ces derniers se sont mis à l’écart, laissant la police nous pourchasser, comme des voyous alors que notre action était pacifique. Pour preuve, les gendarmes en poste devant l’Assemblée nationale nous ont laissé déplier nos banderoles»; nous a confié un des jeunes pourchassé sous anonymat.

Ces jeunes sont à la recherche de plusieurs de leurs camarades. Il s’agit entre autres de Djibril Mbou, Serge Engo,  Franck Alexandre Koumba, Menie. Ces derniers seraient entre les mailles de la PJ. Nous avons tenté de joindre le service communication du ministère de l’intérieur sans succès. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire