Plusieurs chefs d’établissements limogés en milieu d’année scolaire

Plusieurs chefs d’établissements ont été remplacés au terme du Conseil des ministres qui s’est tenu ce lundi 27 mars 2017 à la salle habituelle du palais présidentiel. Ces derniers interviennent après une déclaration du ministre portant sur le limogeage d’une vingtaine d’entre eux.



Il s’agit notamment des proviseurs des lycées Paul Indjendjet Gondjout, Jean Hilaire Obame, Paul Emane Eyeghe, Jean Baptiste Obiang Etoughe, Lubin Martial Ntoutoume, Technique national Omar Bongo, Ndong Bie, Nazaire Boulingui, Joseph Ambourouet Avaro,  des responsables de collèges d’enseignements secondaires (CES), tels que Raymond Boucka (CES de Mindoubé II), Alenakiri, Louis Bigman, Georges Mabignath, Batavéa etc.

Pour rappel, le 20 mars dernier, le ministre de l’Education nationale, Florentin Moussavou, au micro de Radio France internationale (RFI), indiquait qu’environ 20 chefs d’établissements​ se sont rendus complices du mouvement de grève déclenché par la Convention nationale des syndicats du secteur éducation en demandant aux élèves d’aller dans la rue, d’exhorter les parents d’élèves à garder les enfants chez eux; que pour ces faits, ils devaient être limogés.

Laissez votre commentaire