Pierre T. alias Marigot replonge pour détention de cannabis

Alors qu’il avait déjà été appréhendé pour des faits similaires en 2015, Pierre T. alias Marigot semble n’avoir pas retenu la leçon. Ainsi, il a été pris une fois de plus en flagrant délit de détention de chanvre indien, nous rapporte le quotidien L’Union dans sa parution du 22 décembre 2016.

S’étant ravitaillé le week-end précédent auprès de son fournisseur, entre le village Assok-Medzeng et la Guinée-Équatoriale, Marigot regagne Oyem dans le but d’envoyer le colis dans un véhicule de transport de marchandises à destination de Libreville. En outre, Il devait lui-même s’embarquer à bord d’un autre véhicule, puis récupérer son stupéfiant à la capitale.

Malheureusement, le transporteur de marchandises va être arrêté dans un poste de contrôle de la gendarmerie nationale, au village Elop, à 20 km d’Oyem. En passant les bagages en revue, les agents tombent sur 70 bottes de chanvre, dissimulées dans un grand sac de riz. Après avoir été interrogé, le conducteur va avouer avoir reçu 70 000 Franc Cfa d’un certain Pierre Marigot, pour rapporter le colis jusqu’à Libreville. Ce dernier devait l’appeler à l’arrivée pour le récupérer.

Les agents décident dès lors d’effectuer une descente au domicile de Pierre Marigot, situé au quartier Nfoul. Il va tout d’abord commencer à nier les faits, puis après confrontation avec le conducteur, Marigot finira par retrouver la mémoire.

Pour rappel, Pierrot alias Marigot avait déjà purgé une peine pour des faits semblables assortie d’ailleurs d’une interdiction de séjour sur le territoire gabonais. Il était revenu clandestinement et avait renoué avec ses activités, malheureusement pour lui il devra nager une nouvelle fois dans les eaux troubles de l’univers carcéral.

Laissez votre avis