mercredi,18 mai 2022
AccueilA La UnePierre Mintsa: «Ossouka Raponda a menti aux retraités civils et militaires»

Pierre Mintsa: «Ossouka Raponda a menti aux retraités civils et militaires»

Ecouter cet article

Invité à l’émission « Le Canapé Rouge» éditée par Global Media Time, le président du mouvement la Machette syndicale des travailleurs gabonais (MSTGV) est revenu sur une promesse faite par le Premier ministre, Chef du gouvernement. Pour Pierre Mintsa « Ossouka Raponda a menti aux retraités civils et militaires » en omettant de consolider le système des pensions et en ne payant qu’une partie des dommages et intérêts dus aux services rendus non payés.

Lors du congrès réunissant les deux chambres, Ali Bongo Ondimba avait instruit le Chef du gouvernement de consolider le système des retraites. S’appuyant sur cette recommandation du numéro 1 gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda se serait empressée de faire une promesse aux concernés, le 28 avril 2021,  en affirmant que la question susmentionnée devrait être solutionnée de manière efficiente et définitive durant le prochain Conseil des ministres. 

Seulement, plusieurs mois après, aucune action n’a été menée. « Nous avons regardé le communiqué final issu de ce conseil des ministres, on n’a aucunement parlé du problème des retraités. Le Premier ministre a donc menti aux retraités civils et militaires », a fustigé Pierre Mintsa. Une situation qui ne semble pas avoir amélioré le climat social. D’ailleurs, s’estimant floués par le chef du gouvernement, les anciens fonctionnaires désormais appelés à faire valoir leurs droits à la retraite, ont décidé d’être sur le pied de guerre jusqu’à satisfaction.

Par ailleurs, le président du mouvement la Machette syndicale des travailleurs gabonais n’a pas manqué de déplorer les manœuvres « dolosives » du gouvernement qui s’était engagé à faire payer les dommages et intérêts dus aux services rendus non payés aux retraités. « Au mois d’août 2021, seule la première tranche des dommages et intérêts a été payée. Alors même que le chronogramme établi en 4 tranches prévoyait un paiement en août, septembre, octobre et novembre », a-t-il dénoncé. Il en serait de même pour le paiement des rappels des retraites évalués à 80 milliards FCFA pour 25.000 retraités civils et militaires alors que la caisse ne comptait que sur 3 milliards FCFA.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop