mercredi,28 juillet 2021
AccueilA La UnePierre Alain Mounguengui: «le Congo ne dispose d’aucun élément pour mettre...

Pierre Alain Mounguengui: «le Congo ne dispose d’aucun élément pour mettre à mal la nationalité de Kanga»

Ecouter cet article

En dépit de la récente saisine de la Confédération africaine de football (CAF) au sujet du cas Kanga Guelor, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) semble sereine et droite dans ses buts. En effet, comme l’a confié l’un de ses responsables à nos confrères de Café Sport Plus, « le Congo ne dispose d’aucun élément qui pourrait mettre en mal la nationalité du milieu de terrain gabonais qui compte une quarantaine de de sélections avec les panthères du Gabon ».

 « Vous êtes priés de bien vouloir nous envoyer vos commentaires concernant les allégations mentionnées dans la correspondance de la FECOFA afin de nous permettre de soumettre le dossier complet aux organes compétents de la CAF.   Prière de nous envoyer votre retour au plus tard le 4 mai 2021 ». Tels sont les mots inscrits dans la correspondance d’Amina Kassem, responsable discipline de la CAF à l’endroit des responsables du football gabonais.

Un peu plus de deux semaines après la plainte déposée par la Fédération congolaise de football association (Fecofa), l’instance faîtière du football africain, a décidé de réagir, obligeant la Fegafoot à sortir de sa zone de confort. Néanmoins, en dépit de ces investigations concernant notamment « l’état et l’éligibilité du joueur Guelor Kanga Kaku », à Owendo, siège de la Fegafoot, on reste totalement confiant comme l’ont souligné certains responsables.

En effet, battant en brèche les arguments congolais, l’un d’entres eux a révélé à nos confrères de Café Sport Plus, que « le Congo ne dispose d’aucun élément qui pourrait mettre en mal la nationalité du milieu de terrain gabonais qui compte une quarantaine de de sélections avec les panthères du Gabon ». Mieux, «  Guelor n’a jamais porté les couleurs de la RDC quelle que soit la catégorie des équipes nationales ». Toute chose qui aurait pu faire pencher la balance en la défaveur du Gabon.

Si l’on y ajoute le cas du congolais Chancel Mbemba, l’homme aux quatre dates de naissance, dans cette affaire qui prend une tournure assez étonnante, ce serait finalement plutôt à la RDC de s’expliquer. Soulignant le fait que « chaque Etat dispose de ses lois et que le Gabon reconnaît Guelor Kanga Kaku comme son citoyen », la Fegafoot s’est donc dit confiante quant à l’issue de ce dossier.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.