vendredi,5 mars 2021
Accueil A La Une Philippe Arsène Owono: «ceux qui suivent le mouvement des casseroles ne sont...

Philippe Arsène Owono: «ceux qui suivent le mouvement des casseroles ne sont pas des délinquants»

Si dans l’opinion, des supputations émergent depuis quelques jours quant à une supposée instrumentalisation du mouvement des Casseroles lancé depuis le mercredi 17 février dernier pour dire non aux mesures restrictives prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, les soutien dudit mouvement tiennent mordicus à défendre cette action qui se veut citoyenne. Dans une publication, l’une des figures de ce mouvement Philippe Arsène Owono, initiateur d’une pétition contre les mesures gouvernementales, tout en balayant d’un revers de la main l’idée d’une supposée instrumentalisation de l’opposition, a rappelé que ce mouvement rassemblement des Gabonais matures, fonctionnaires exténués qui sont meurtris par ces décisions « suicidaires». Ci-dessous l’intégralité de ladite publication. 

« Encore une nuit agitée 

J’avais cru hier à l’annonce d’un conseil des ministres que Dieu avait enfin touché les cœurs de nos dirigeants et qu’ils avaient entendu nos cris .

J’avais cru qu’avant l’heure de notre 3ème nuit de concert de casseroles , ils allaient venir apaiser leurs concitoyens , leurs enfants, voisins ,membres de leurs familles  qui sont aussi leurs électeurs mais hélas .

Si l’on peut noter l’annonce de la gratuité des test de 5 mil covid-19 et un supplément pour le transport j’insiste sur le fait que nos marmites restent vides .Un père de famille qui ne fait pas le marché et ne remplit pas le congélateur n’a aucune force d’exiger à la maison.

Depuis hier que des messages ,appels et menaces , beaucoup d’appels aussi de mes proches qui s’inquiètent et qui disent avoir des informations sur le triste sort qui m’est réservé …

Je serais devenu un opposant radical depuis un an et que dans cette action je recevrais des instructions des leaders de l’opposition et blablabla …

Que de mensonges !Je crois que vous avez la possibilité de voir mes appels et échanges …

Je ne suis en contact avec aucun leader de l’opposition et je ne l’ai jamais été …

Je n’organise aucune rébellion et ne suis dans aucune manœuvre obscure …

J’ai lancé il y a quelques jours une pétition signée déjà par des milliers de gabonais …

J’ai pris connaissance du mouvement des casseroles sur les réseaux et j’ai décidé de m’y inscrire et je le soutiens pleinement …

J’ai toujours insisté pour que chacun manifeste devant chez lui et de faire le plus de bruit possible …

Ceux qui suivent ce mouvement ne sont pas des délinquants …

Ce sont des gabonais matures , fonctionnaires exténués d’avoir depuis 11 mois à faire toutes les gymnastiques possibles pour rentrer aux heures du couvre feu affrontant embouteillages et des frais de taxis exorbitants …

Ce sont des jeunes filles et jeunes garçons à la maison depuis 11 mois sans travailler car les structures où ils étaient sont fermées , bar ,snacks et restos .Ils ont des familles à nourrir et des enfants scolarisés ,ils souffrent c’est pénible …

Ce sont ces jeunes qui vendaient du moutouki au marché à qui on l’interdit dorénavant et qui sont en train de faire des dépressions car ils ne savent pas comment ils vont payer leurs petites chambres ,leurs studios car après l’annonce rien n’est prévu pour l’accompagnement .

Ce sont des entrepreneurs qui ont tout perdu et le nouveau durcissement vient encore les achever …

Ce sont des Gabonais qui ne peuvent plus prier et se retrouver sans présenter un test alors que d’autres vont en classe sans ces tests …

C’est très discriminatoire …

Ce sont ces Gabonais qui sont debouts et qui manifestent …

Toutefois …chaque pays a ses jeunes difficiles et ses  quartiers et villes sensibles 

C’est à l’Etat de ne pas réveiller les vieux démons …

C’est à l’état de vite trouver un consensus pour éviter les débordements …

Pour ma part je les condamne et je répète que le concert  des casseroles est pacifique et devant sa maison pas dans la rue …

Maintenant à vous mes ennemis qui trouvent là l’occasion de chercher à me régler des comptes sachez que je ne vous crains pas car je vous connais …

Je vous ai mesuré et pesé en 2016 …

J’étais là quand vous avez abandonné vos jeunes …

Je les ai hébergés chez moi à Owendo …

Ils me lisent et ils savent ..

Je vous connais …

Les soldats des temps de paix qui crient quand ça n’a pas encore pété mais après iront se cacher à la pointe denis et dans les hôtels si c’est pas à l’étranger …

De cette expérience j’avais décidé qu’aucun gabonais ne sera plus jamais mon ennemi à cause de la politique et de toujours vous rappeler où Août 2016 nous a conduit …

Moi je ne me cache jamais …

J’étais là quand vos jeunes criaient au secours de votre côté c’était no-signal …

Vous oubliez vite …mais pas moi j’ai bien vécu aout 2016 et ce jour je me suis promis de vous dire la vérité …

Vous êtes entrain d’aller à un mur plus grave que Août 2016  …

Je n’ai jamais eu peur de le dire à tous mes aînés au gouvernement ,ni à mes frères même de l’Ajev j’ai toujours pris le risque de parler et ça m’a toujours coûté cher …

Laissez-moi donc assumer …

Vous allez peut être m’arrêter mais jusqu’à ma dernière goutte d’énergie je vais dire que les mesures sont suicidaires et doivent être revues …c’est tout !

À 20h avec ma casserole je le dirai encore …

La seule chose que je peux dire aux politiciens c’est de tout faire pour au moins laisser à notre génération un pays en paix …

Nous même allons nous battre pour le reconstruire …

Mais plus de drames et de pertes en vies humaines …FIN 

Philippe Arsène Owono 

Né à Oyem Citoyen libre et prêt à répondre de ses actes »

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Bestheinfusion