Pétrole: la production gabonaise enregistre une baisse de 8,5% millions de tonnes

S’achemine-t-on progressivement vers une baisse de la production de pétrole au Gabon? C’est la question qu’on pourrait se poser au vu des résultats mitigés enregistrés au terme de l’année 2017. La production nationale de pétrole brut s’est élevée à 10,503 millions de tonnes contre 11,485 en 2016; soit une baisse de 8,5%.

Cette contre performance, selon la direction générale de l’Économie, s’explique par le déclin naturel des champs matures mais également à cause des difficultés techniques rencontrées par certains opérateurs et par des  grèves du personnel enregistrées dans ce secteur stratégique de l’économie du pays. Mais la baisse de la production de l’or noir est également favorisée par la stratégie du laisser-faire adoptée par les opérateurs comme Shell et Total, dans l’attente de la finalisation des cessions d’actifs au profit d’Assala Energy et Perenco qui n’ont eu lieu qu’en septembre 2017; indique la Direction générale des hydrocarbures (DGH).

La baisse de la production nationale a induit une baisse des exportations, passant de 10,530 millions de tonnes en 2016 à 9,443 millions de tonnes en 2017; soit un repli de 10,3%. En terme de ventes, l’Asie, avec plus de 76% de parts, reste la principale destination du brut gabonais, suivi de l’Europe et de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Sur le plan international, le prix moyen du Brent s’est situé à 54,27 dollars le baril, en amélioration de 24,2% par rapport à 2016. De même, le prix moyen des bruts gabonais a augmenté de 29,6% à 52,54 dollars le baril.

Laissez votre commentaire