Pétrole : fin de parcours pour Addax au Gabon ?

© afroconceptnews.com

La saigné de départ des entreprises étrangères au Gabon semble s’accentuer au fil des mois. Pour preuve, l’Agence France presse (AFP) a révélé un départ imminent du propriétaire d’Addax Petroleum, le groupe chinois Sinopec. Il serait donc question pour l’entreprise de céder ses actifs onshore et offshore au Gabon ainsi que ceux du Nigéria.

En effet, le groupe pétro-gazier aurait déjà  pris contacte avec BNP Paribas  afin d’assurer les futures transactions dans les deux pays, préférant concentrer ses activités au Cameroun, où sa santé financière est plus appréciable.

Au Gabon, en plus de la crise qui touche l’ensemble du secteur pétrolier, les rapports entre l’Etat et Addax Petroleum ont été secoués par diverses affaires (non-paiement de la TVA, faux comptage des barils). A chaque fois, l’opérateur chinois avait été contraint de sortir son chéquier, à l’exemple des 400 millions de dollars (environ 200 milliards de francs CFA) versés au trésor public pour récupérer le gisement d’Obangue, réquisitionné en 2013.

Il faut noter concernant le cas spécifique du Gabon, que le groupe chinois envisage de vendre ses actifs non seulement onshore notamment les champs Dinonga, Irondou et Koula/Damier, mais aussi Etam qui est un site offshore.  

Laissez votre commentaire