jeudi,22 avril 2021
AccueilA La UnePétrole et Mines: déjà assermentés, les 223 OPJ de la cuvée Moussa...

Pétrole et Mines: déjà assermentés, les 223 OPJ de la cuvée Moussa Adamo reçoivent leurs parchemins

Dans l’optique de traquer fraudeurs et corrompus dans les très lucratifs secteurs pétrolier et minier, l’Etat gabonais a dévoilé ce vendredi 4 décembre au cours d’une cérémonie réunissant notamment le ministre du Pétrole et des Mines Vincent de Paul Massassa, et son collègue de la Défense Michael Moussa Adamo, sa première cuvée d’Officiers de Police judiciaire (OPJ) dédiés. Tous issus du  ministère du Pétrole et des mines, ces OPJ à compétence spéciale, devront principalement s’assurer que « les secteurs minier et des hydrocarbure participent pleinement à notre essor économique ».

Après avoir prêté serment en février dernier et « juré d’accomplir les devoirs de leur charge avec probité et impartialité », les 223 techniciens des hydrocarbures et des mines sélectionnés dans le cadre du programme visant à traquer fraudeurs et corrompus dans les très lucratifs secteurs pétrolier et minier, ont reçu leurs parchemins. Sanctionnant une formation qui aura été effectuée à l’Ecole Nationale de Gendarmerie, ces diplômes reçus à la fois des mains du ministre du Pétrole et des Mines Vincent de Paul Massassa, et de son collègue de la Défense Michael Moussa Adamo, viennent officialiser la démarche.

En effet, avec pour ambition de s’assurer que « les secteurs minier et des hydrocarbures participent pleinement à notre essor économique » comme l’a souligné Vincent de Paul Massassa, cette cuvée baptisée Michael Moussa Adamo, aura la lourde charge de veiller à la fois au respect du nouveau code des hydrocarbures et celui des mines. Assermentés et désormais formés aux notions de police judiciaire, ces derniers, qui jouissent désormais du statut d’Officier de Police Judiciaire à compétence spéciale, auront donc fort à faire quand on sait l’importance des industries extractives pour notre économie.

Insistant sur la lourde responsabilité qui est la leur dans l’accomplissement de cette nouvelle mission, le ministre du Pétrole n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler à ces OPJ, que « l’intérêt supérieur de notre pays le Gabon au moment où la pandémie sévit et que les Autorités prônent la relance de l’Économie, devait êtrela boussole de leurs actions ». Actions qui devront inéluctablement s’articuler autour du respect des procédures et des principes d’orthodoxie permettant le développement d’une nation forte.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Bestheinfusion