Pénurie et hausse du prix du carburant : le gouvernement rassure

 

GABON LIBREVILLE

C’est par la voix d’un communiqué de presse parvenu à notre rédaction ce mercredi 1er mars 2017 que le ministère du Pétrole et des Hydrocarbures a expliqué à l’opinion nationale les raisons des «dysfonctionnements observés dans la fourniture du carburant au niveau des stations-service». Cette raréfaction est due à une panne technique qu’à connu de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA).

En effet, depuis plusieurs jours on «observe une carence de carburant notamment de l’essence à la pompe à Libreville principalement». selon le communiqué émanant du ministère du Pétrole et des Hydrocarbures «cette situation est imputable à l’arrêt de l’unité dite “reformeur”  de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA), suite à une panne technique qui a stoppé la production et ralenti l’approvisionnement nécessaire en carburant».

Ainsi, cet incident technique a eu pour conséquence une difficulté pour les usagers de se procurer du carburant, notamment à Libreville. «À Port-Gentil, les efforts de quelques marketeurs ont permis d’atténuer la pénurie. Malheureusement un incident technique sur la chaîne de distribution de gasoil a eu pour conséquence de raréfier ce produit», précise le communiqué.

Pour palier le plus rapidement possible cette pénurie, sur «instruction du Ministre, les services techniques de Gabon Oil Marketing, de la Société gabonaise de raffinage et de la Société gabonaise d’entreposage de produits pétroliers, élargis aux marketeurs, travaillent et travailleront toute la nuit pour que le jeudi 2 mars 2017, la situation revienne à la normale à Libreville et d’ici deux jours, au plus tard, à Port-Gentil».

Par ailleurs, «dans le reste du pays, le renforcement de la chaîne de distribution en carburant est acté et retrouvera aux dates indiquées la fréquence normale».

En outre, évoquant «le constat d’une légère tendance à la hausse du prix de l’essence à la pompe, depuis le 1er mars 2017 à minuit», le gouvernement estime que celle-ci reste «soutenable grâce aux politiques de subvention du Gouvernement (…) mises en place pour atténuer l’inflation des prix de ces différents produits, telle qu’observée dans d’autres pays».

Laissez votre commentaire