Pensions: le calvaire des retraités toujours d’actualité

Siège social de la CNSS à Libreville © GMT

C’est presque devenu une tradition sous le ciel du Gabon, après des années de dure labeur et l’espoir de profiter paisiblement de sa pension, les retraités sont confrontés chaque fin du mois à d’énormes difficultés pour percevoir leur dû. Dernier fait en date, le report du paiement des pensions du mois de mars par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) pour les retraités domiciliés à la PostBank.

En effet, dans un communiqué signé de son directeur général, Nicole Assélé, la CNSS indique que ce report de paiement est consécutif aux difficultés rencontrées depuis quelques mois dans le règlement des pensions via la Poste. Ces difficultés sont essentiellement dus à la situation que traverse actuellement l’établissement bancaire qui peine à assurer convenablement ses services auprès des usagers.

C’est donc pour pallier à ce désagrément que Caisse nationale de sécurité sociale a opté le plus rapidement à une solution d’urgence. Ainsi, «elle procédera exceptionnellement au paiement desdites pensions du mois de mars dans ses agences et directions régionales sur l’ensemble du territoire national, à compter du 5 avril 2018», informe le communiqué.

Cette situation désagréable pour ces personnes âgées devrait interpeller les pouvoirs publics afin de leur faciliter le paiement de leurs pensions sans avoir à attendre des heures voir des jours avant de la percevoir. Certains retraités amèrement le temps où les pensions étaient payées par le CNSS, assurant qu’à la Caisse, ils étaient mieux traités que dans les établissements bancaires dans lesquels ils perçoivent désormais leurs dus.    

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire