Paul Mba Abessole, le promoteur de «l’opposition conviviale» prend sa retraite

Figure marquante de l’échiquier politique gabonais depuis trois  décennies, le leader du Rassemblement pour le Gabon, Paul Mba Abessole, a au terme du 7ème congrès ordinaire de sa formation politique annoncé sa retraite politique. A cette occasion, il a cédé les rênes de ce parti membre de la majorité républicaine et sociale pour l’emergence à une direction collégiale qui aura désormais pour mission de maintenir à flot cette formation.

Trente ans que l’ancien leader d’opposition passé du côté de la majorité promène ses guêtres sur l’échiquier politique national. Fondateur du Rassemblement des bûcherons en 1991, il arrive second à l’élection présidentielle de 1993, il dénonce les résultats officiels en appelant à la désobéissance civile et à la grève générale qui conduira à un véritable bras de fer avec le pouvoir d’Omar Bongo.«Lequel, en réponse aux missiles “kappa” , “Alpha” , “Mba des Bois” et à la nomination d’un gouvernement parallèle (…) détruit sa résidence privée et les émetteurs de Radio Liberté, en février 1994»; relate le quotidien L’Union.

Plusieurs années après son refus de participer au gouvernement issu des Accords de Paris, il réussira à se faire élire maire de Libreville. S’en suit des querelles fratricides entre son fidèle lieutenant, Pierre André Kombila, qui déteindront sur sa popularité d’antan. Il conceptualise le slogan «École cadeau, hôpital cadeau, travail pour tous», qui malheureusement ne trouvera pas l’assentiment des populations lors du scrutin de 1998.

Passé dans le gouvernement entre 2002 et 2009, l’homme au béret restera sans doute un leader qui a marqué les premières années de l’histoire de l’ouverture au multipartisme, et initiateur reconnu de la fête des cultures.

Laissez votre commentaire