Paul Mba Abessole édifie les enseignants sur leur rôle 

Paul Mba Abessolo, le conférencier, a édifié les enseignants sur leur rôle © D.R

A fait savoir Paul Mba Abessole le 23 mars dernier, à Libreville à l’occasion de la journée nationale de l’enseignant. Un événement célébré chaque année et en cette date, en mémoire de l’enseignante syndicalise Martine Oulabou décédée le 23 mars 1992 à Libreville à lors d’une marche de protestation.  

«Enseigner en liberté, autonomiser l’enseignant». C’est le thème retenu cette année pour la journée nationale de l’enseignant célébrée vendredi dernier sur l’étendu du territoire national et particulièrement à Libreville. Du côté du Syndicat de l’éducation nationale (Sena), on a préféré organiser une conférence-débat, animée par  Paul Mba Abessole, homme politique et enseignant de formation.

Au cours de cet échange dont les débats furent nourris et appréciés par l’ensemble des participants, selon le quotidien  l’Union, le conférencier a sensibilisé les enseignants sur leur rôle et sur ce qui devrait leur permettre de voir leur travail se développer davantage.

Pour lui, l’enseignant peut être comparé à un jardinier qui a besoin du matériel nécessaire que doit lui fournir le propriétaire du jardin, qui n’est autre que l’État. Il a, par ailleurs, déploré le système éducatif gabonais qui n’est nullement défini. « Nous n’avons pas encore défini le type de citoyen que nous voulons. En Europe, ils ont défini le leur : l’honnête homme. Et c’est ce concept qu’ils véhiculent à travers les siècles et l’adaptent à un contexte particulier», a expliqué Paul Mba Abessole.

Il pense, en outre, que le Gabon doit arriver à autonomiser l’enseignant et que celui-ci doit être encouragé, respecté et mis dans des conditions de travail favorables.

Fridolin Mve Messa, secrétaire général du Sena, a salué le niveau élevé des échanges et celui du conférencier: « Nous avons appris beaucoup de choses nécessaires à notre carrière. Et nous nous allons continuer dans notre rôle à demander de meilleurs conditions de travail, mais avec la bonne méthode », a-t-il indiqué.

Selon SG du Sena, son syndicat ne compte pas faire des grèves indéfiniment qui sont des alliées objectives de ceux qui ne veulent pas qu’un grand nombre accède à la connaissance.

Clairement le secrétaire général du Syndicat de l’éducation nationale (Sena), s’adressait à ses collègues de  la Convention nationale des Syndicats du Secteur Éducation (Conasysed), dont un connait le modus operandi quand il s’agit de revendiquer certaines conditions de travail et de vie des enseignants.