mardi,26 octobre 2021
AccueilA La UnePatrick Eyogo: «nous n'avons signé aucun accord avec le PDG»

Patrick Eyogo: «nous n’avons signé aucun accord avec le PDG»

Ecouter cet article

C’est à travers une interview accordée à nos confrère d’Echos du Nord (EDN), dans sa livraison de ce lundi 8 février 2021, que Patrick Eyogo Edzang, deuxième secrétaire de Démocratie nouvelle (DN), a tenu à battre en brèche, la rumeur selon laquelle, cette formation politique dirigée par René Ndemezo’obiang « a signé un accord avec le Parti démocratique gabonais ». Que cet accord aurait conduit au désistement  du candidat de DN aux sénatoriales à Bitam Christian Edou Mintsa. 

Suite à la rumeur d’un accord politique entre le PDG et DN qui s’est répandue comme une traînée de poudre après le désistement du candidat de Démocratie nouvelle aux élections sénatoriales à la commune de Bitam et au département du Ntem Christian Edou Mintsa, Patrick Eyogo Edzang, a, à travers son entretien à EDN tenu à préciser la position de son parti. « Nous n’avons signé aucun accord avec le PDG pour renoncer à notre victoire au détriment d’une nomination. Par contre, le Chef de l’Etat a la latitude de nommer quinze sénateurs selon les critères, les profils et couleurs politiques, à sa convenance », a-t-il martelé. 

Cette fermeté du deuxième secrétaire de Démocratie nouvelle aura-t-elle le mérite de convaincre les observateurs avisés de la politique gabonaise qui soupçonnent le parti de René Ndemezo’obiang d’avoir « initié des négociations avec le Parti démocrtique gabonais en vue de l’obtention d’un ou plusieurs mandats de sénateur par voie de nomination ». Cependant, cette formation politique qui se réclame de l’opposition tout en ayant partagé le pouvoir avec le PDG, estime « qu’il est toujours mieux pour une démocratie que les chambres basse et haute intègrent en leur sein une pluralité politique », a poursuivi Patrick Eyogo Edzang. 

Comme pour faire la démonstration de ce qu’il n’y a aucun « deal » avec le parti au pouvoir, Démocratie nouvelle de René Ndemezo’obiang a annoncé par la même occasion un recours devant la Cour constitutionnelle pour contester les résultats définitifs publié par le Centre gabonais des élections (CGE). « Le CGE annonce les résultats. La Cour constitutionnelle les proclame et en vide les contentieux », a précisé Patrick Eyogo Edzang. Ce qui n’augure d’aucun accord entre les deux partis politiques.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop