Pasteur Georges Bruno Ngoussi: «Je ne prierai jamais pour Ali Bongo»

Le révérend pasteur, Georges Bruno Ngoussi © D.R

En marge de l’annonce de l’organisation du 3ème anniversaire de la vision Gabon « J’appartiens à Jésus Christ », le révérend pasteur Georges Bruno Ngoussi a tenu à revenir sur l’état de santé du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, actuellement en convalescence à Rabat au Maroc. Ainsi, il a estimé ne pas avoir de la compassion pour ce dernier et pour le rétablissement de qui il ne priera jamais.



Lors de la conférence de presse qu’il a animée pour l’occasion, l’homme de Dieu a regretté la situation catastrophique que connaît aujourd’hui le Gabon est le fait de la mauvaise gouvernance de ces différents gouvernements depuis l’indépendance.

« Malgré les nombreuses intelligences dont dispose le Gabon dans tous les domaines, le constat est que la nation est plongée dans un Chaos. Cette situation qui ne date pas d’aujourd’hui est le fruit d’une naissance pourtant sans douleur mais mal orientée par ses pères qui l’ont abandonné », a martelé le coordinateur de la vision 12-12-15.

Pour le leader de la société civile « la convocation de cette 3ème rencontre consiste à prier pour la restauration de l’autorité de Jésus non à élever une tierce personne ou un quelconque pouvoir », car selon lui, les signes laissent croire que le Gabon sera bientôt libéré.

Évoquant en parallèle la situation sanitaire d’Ali Bongo Ondimba, victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC), le pasteur s’est voulu catégorique concernant les appels à la prière lancés ça et là par des personnalités politiques du pays.

« Pour ma part, je ne saurais prier pour un pouvoir ou pour une personne qui refuse de reconnaître l’autorité de notre créateur, je ne saurai prier pour quelqu’un qui apporte les larmes et la tristesse dans les foyers si ce dernier ne reconnaît pas d’abord Jésus Christ comme son Seigneur et son Sauveur, je ne prierai jamais pour Ali Bongo Ondimba si c’est ce que vous voulez savoir. Je ne fais pas partie de ceux qui monnaient leur prière », a renchéri Bruno Ngoussi.

Pour rappel, Ali Bongo Ondimba a été hospitalisé le 24 octobre à Ryad en Arabie Saoudite, il poursuit désormais sa convalescence et sa rééducation à Rabat tandis que le pays reste en attente d’un éventuel retour et que le fonctionnement régulier des institutions semble de plus en plus complexe.

Laissez votre commentaire