Gabon Gabonmediatime Pape François Vatican
Le Pape François © D.R.

Un « journalisme sans crainte et sans complaisance »,  c’est le thème de la Journée mondiale de la liberté de la presse pour cette année 2020. Dans un contexte marqué par la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie meurtrière de la Covid-19, la pratique de cette profession noble souvent combattue. Pour rendre hommage aux journalistes, le Pape François 1er a évoqué, ce dimanche 3 mai, le besoin cardinal de voir, de part le monde, «...un journalisme libre au service de tous ». 

La journée mondiale de la liberté de la presse célébrée le 3 mai de chaque année est une piqûre de rappel aux gouvernements du monde entier sur l’impérieuse nécessité de traduire en acte et de matérialiser leurs engagements pour la liberté de la presse nées de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme de 1948 et consacrée à son article 19. Déclaration à laquelle tous les pays membres de l’Organisation des Nations unies sont signataires. 

En outre, cette journée dédiée à la liberté de la presse est, une occasion officielle d’apporter un soutien sans faille à cette profession sans cesse pourfendue, censurée, combattue et soumise à une restriction. Dans le même esprit, ce 3 mai est une opportunité pour rendre hommage à tous ces journalistes décédés, engagés, libres, qui ont bravé leur régime et le canon, mais qui sont malheureusement tombés sur le champ d’honneur en exerçant la profession qui les passionnait. 

L’article 19 de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme de 1948 dispose que : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit…». Cette liberté de la presse telle que recommandée par la DUDH est une notion qui se trouve être un préalable à la paix, à la justice, et au développement durable et des droits de la personne. Elle est un prérequis à  l’expression de la démocratie, pierre angulaire de l’édification d’institutions justes et impartiales. 

 

Cette notion de liberté, est celle justement sur laquelle a tenu à insister le Pape François 1er qui par le  biais d’un tweet à l’occasion de cette journée célébrant la liberté de la presse a exprimé sa volonté et sa vision pour la presse. « Dans la crise actuelle, nous avons besoin d’un journalisme libre au service de tous, en particulier de ceux qui n’ont pas voix au chapitre. un journalisme qui s’engage dans la recherche de la vérité et qui ouvre les voix de communion et de paix », a-t-il déclaré. Un voeux du Saint-Père pour le monde de la presse dont la réalisation est attendue pour les journalistes du monde entier. 

Laissez votre commentaire