Panthères du Gabon: Daniel Cousin remplace Aubame Yaya

Daniel Cousin © D.R

C’est le nouveau rebondissement dans le feuilleton ahurissant qui met en scène la Fegafoot et le ministre gabonais des Sports, Alain Claude Bilie-By-Nze. Quelques jours après les salves lancées de part et d’autres, s’accusant tour à tour du capharnaüm régnant au sein des Panthères, après le licenciement de Camacho puis les révélations dans l’affaire Aubame Eyang, la fédération s’est donc résolue, à imposer par défaut, Daniel Cousin comme sélectionneur national.  

Entraîneur adjoint dans la « vraie, fausse » composition du nouveau staff des Panthères, annoncée il y a quelques jours par la Fédération gabonaise de football, Daniel Cousin ancien international gabonais vient d’être nommé sélectionneur national en lieu et place de Pierre Aubame Yaya.   

C’est dans un entretien accordé à nos confrères de l’Union que le ministre des sports revient sur l’imbroglio sportif du moment. Pris à contre pied par la sortie de Pierre Emerick Aubameyang, fils de Aubame Yaya, fustigeant la procédure de nomination de la Fegafoot alors même que son père n’avait pas donné son accord définitif, Alain Claude Bilie-By-Nze s’est expliqué : « la lecture que moi, ministre, je me fais du sport gabonais aujourd’hui pour imager, c’est que la maison football est en feu. A ce moment-là, je suis désolé, les questions de procédures qui prennent un ou deux mois peuvent être vues après», a-t-il précisé.

Le ministre des Sport aurait donc décidé de se passer de l’accord du principal concerné en intimant l’ordre à la Fégafoot de rendre publique la liste du nouveau Staff. Contraint de se réajuster et de réagir après les révélations de Pierre Eymeric AubameEyang, le ministre des Sports a finalement opté pour la solution Daniel Cousin. Un choix dit-il motivé par l’amour que ce dernier porte pour son pays,  

« Pierre Aubame a décliné, Daniel Cousin va assumer ses responsabilités. On me dit qu’il n’a pas d’expérience, c’est vrai. Mais, il a l’expérience de footballeur, de capitaine des Panthères du Gabon…Il est patriote, il aime le Gabon, il aime le football gabonais », a-t-il poursuivi.

Le Ministre sous-entendt-il qu’Aubame Yaya n’aime pas assez son pays? Qu’à cela ne tienne, ces nominations hasardeuses ne font que conforter l’opinion gabonaise sur le manque de sérieux de leur fédération considérée pour bon nombre d’entres eux, comme la véritable plaie du football gabonais.

Reste à savoir si ce choix s’est fait en respectant les procédures cette fois-ci, en travaillant de concert avec la fegafoot mais surtout, en ayant obtenu l’accord explicite du concerné.

Laissez votre commentaire