lundi,5 décembre 2022
AccueilA La UnePaludisme: le PNLP plaide pour la répression des inciviques

Paludisme: le PNLP plaide pour la répression des inciviques

Ecouter cet article

Le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) a lancé, ce mercredi 20 avril 2022, un appel à la mobilisation de toutes les parties prenantes pour la mise en œuvre efficace des stratégies de lutte contre cette maladie. Pour le PNLP, l’implication des collectivités locales dans la sensibilisation des populations et la répression des personnes inciviques devrait permettre de réduire le fardeau du paludisme au Gabon. 

En prélude à la journée mondiale de lutte contre le paludisme qui va se tenir le 25 avril 2022, le PNLP a organisé une rencontre avec la presse ce mercredi 20 avril 2022. Celle-ci a permis au Dr. Abdoul Razack Safiou, le directeur du PNLP et son équipe d’échanger sur l’épidémiologie du paludisme au Gabon, et d’énumérer les actions qui seront menées dans le cadre de la lutte contre cette maladie. 

Le 25 avril 2022 va marquer la 15e journée mondiale de lutte contre le paludisme. Selon le PNLP, cette journée est non seulement un temps fort de mobilisation des communautés pour une meilleure adhésion aux stratégies de lutte contre le paludisme mais elle représente surtout une occasion de faire le bilan d’étape et de lancer un appel solennel aux potentiels partenaires pour un engagement pérenne. 

En effet, si les efforts déployés pour combattre et éliminer le paludisme ont permis de faire baisser l’incidence de la maladie en 2020 (58 cas sur 1000) comparé à 2019 (66,7  sur 1000 cas ) au Gabon, le PNLP conclut à la nécessité de poursuivre les investissements et de pérenniser les acquis. « C’est l’occasion de souligner la nécessité de poursuivre les investissements et de maintenir l’engagement politique en faveur de la lutte antipaludique », rappelle le PNLP.  

Au Gabon le paludisme demeure endémique et sa transmission pérenne de janvier à décembre. Pour le PNLP, le fait que de nombreuses personnes, dont les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes, contractent encore la maladie et en meurent après devrait amener tous les acteurs de la société à s’engager pour remporter la bataille du paludisme. Le PNLP assure qu’il bénéficie de l’appui des ONG dans ce combat par des actions de sensibilisation et d’assainissement de certains quartiers du pays. Il appelle les entreprises à s’impliquer davantage dans la mobilisation des ressources domestiques et plaide pour l’intervention des mairies afin de préserver la qualité de vie et l’attractivité des villes.

« (…) Nous avons fait beaucoup de démarches en direction des mairies et nous espérons que ces démarches prospèrent parce que la mairie dispose de certaines logistiques pour pouvoir mener des actions de sensibilisation et de répression. Il serait quand même bon qu’il y ait des actions correctrices pour réprimer les personnes inciviques (…) Il n’est pas normal de voir encore des gens jeter les ordures sur la voie publique », a lancé le Dr. Abdoul Razack Safiou, le directeur du Programme national de lutte contre le paludisme.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x