mardi,20 avril 2021
AccueilDerniers articlesPaix des braves: une «simple rengaine, sans substance ni consistance» selon Alfred...

Paix des braves: une «simple rengaine, sans substance ni consistance» selon Alfred Nguia Banda

L’appel à la paix des braves lancé par une soixantaine de partis membres du Conseil national de la démocratie (CND) pour, disent-ils, sortir le Gabon de la grave crise politique, économique et sociale qu’il traverse, est diversement apprécié au sein de la classe politique gabonaise. La preuve avec la sortie de l’opposant et président du Rassemblement des républicains et socialistes (RRS) Alfred Nguia Banda, qui estime que cet appel ne serait qu’une « simple rengaine, sans substance ni consistance »

Si selon le porte parole de la Commission Ad hoc paritaire constituée des partis politiques de la majorité et de l’opposition membre du CND, Clay Martial Obame Akwe, cet appel s’impose pour renforcer le vivre-ensemble. Du côté de la Coalition pour la nouvelle République chapeautée par l’ancien candidat à la présidentielle Jean Ping, on ne l’entend pas de cette oreille. 

Il faut dire que pour l’un des proches de l’ancien président de la commission de l’Union africaine, en l’occurrence Alfred Nguia Banda, cet appel n’est pas nouveau car avancé en son temps par le président du Parti gabonais du progrès (PGP) Agondjo Okawē pour sortir de la crise électorale de 1993.

Ainsi, pour l’ancien directeur général de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP) « cette  paix de braves qui est devenue une simple rengaine, sans substance ni consistance ». Occasion d’ailleurs de rappeler qu’il avait proposé  la mise en place d’ un Pacte républicain inclusif de réconciliation nationale. « Ce pacte devra tenir compte du respect de la volonté du peuple souverain exprimée lors des élections présidentielles d Août  2016 », a-t-il martelé. 

Dans le même élan, il n’a pas manqué de remettre en cause la crédibilité des partis ayant lancé cet appel. En effet, Alfred Nguia Banda a relevé que la soixantaine de formations politiques parties prenantes à cet appel des braves ne disposaient pas d’une légitimité car ne disposant d’aucune idéologie.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Bestheinfusion