mardi,26 octobre 2021
AccueilDerniers articlesPaix des braves: Mayila propose un financement par les acteurs politiques

Paix des braves: Mayila propose un financement par les acteurs politiques

Ecouter cet article

C’est l’idée avancée par le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR) Me Louis Gaston Mayila, pour régler la problématique du financement de la Paix des braves qui a l’adhésion de plusieurs partis de la majorité et de l’opposition. Une proposition qui pour ce dernier devrait mettre un terme aux spéculations sur le financement de cette rencontre politico-politicienne. 

En effet, pour le leader de l’UPNR face à la crise multiforme que traverse le pays, l’idée d’un financement de la paix des braves par les acteurs politiques serait également le meilleur moyen de faire taire les idées reçues sur un supposé partage de strapontin au terme de cette rencontre. 

Une proposition plausible surtout en cette période de récession économique qui laisse peu de marge de manœuvre au gouvernement pour l’organisation de ce énième dialogue. Ainsi, dans un entretien accordé au Courrier TV, le leader de l’Union pour la nouvelle République a relevé qu’il pourrait être demandé à chaque participant de contribuer à hauteur de 10 000 FCFA. Un montant qui donnera droit à un badge. 
« L’organisation devrait au moins imprimer 1 000 badges sachant qu’en vendant aux 500 délégués à raison de 10 000 FCFA, ce sera moins ça pour de l’eau, les hôtesses et l’accueil. Maintenant les partis politiques, eux aussi devraient donner entre 50 000 et 100 000 FCFA », a déclaré Louis Gaston Mayila. D’ailleurs, il n’a pas manqué de fustiger l’octroi des perdiems aux participants des différentes rencontres politiques. « Personnellement, je n’ai jamais été payé pour prendre part à un débat. Pour ne pas donner cet air d’aller à la soupe, il faut que les participants financent l’organisation de cette rencontre  », a lancé Louis Gaston Mayila.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop