Paiement de bourses à la BICIG: les 28 étudiants contestataires arrêtés puis libérés

© D.R

Interpellés puis placés en garde à vue un jour avant, les 28 étudiants qui ont protesté, devant la BICIG d’Oloumi dans le 5ème arrondissement de Libreville, contre le non-paiement de leurs bourses depuis 2017, ont recouvré la liberté ce mardi 15 mai 2018. La justice n’a retenu aucune charge contre eux.

Après une nuit passée dans les locaux du commissariat des Forces des polices d’intervention (FOPI), les 28 étudiants contestataires ont été présenté devant le procureur de la République, pour trouble à l’ordre public.  Ils seront relaxés sans qu’aucune charges ne soient retenus contre eux, «le procureur leur a simplement fait un rappel à la loi en matière d’occupation de la voie publique», a rapporté le site Gabonactu.com.

Pour rappel, lundi 14 mai dernier, c’est près de 1000 étudiants qui se sont rendu à la BICIG d’Oloumi, afin de percevoir leur bourse qu’ils n’ont pas reçu, après plusieurs reports, depuis octobre 2017. Sur place, une cinquantaine d’entre eux a été reçue, et ceci durant toute la journée, relate la même source. Lassés, certains d’entre eux ont manifesté leur mécontentement sur la voie public.

Une situation qui a conduit à une intervention musclée des forces de l’ordre. Résultat, 28 étudiants ont été gardés pendant une nuit au commissariat du 5ème arrondissement.