samedi,21 mai 2022
AccueilDerniers articlesOyem: «Verdigo Colombo» aux arrêts pour le viol d’une mineure

Oyem: «Verdigo Colombo» aux arrêts pour le viol d’une mineure

Ecouter cet article

La recrudescence des cas de viol n’a de cesse de susciter des preoccupations dans la société. Le dernier fait en date est celui de Verdaly Ndoutoumou Angoué plus connu sous le pseudonyme de Verdigo Colombo, compatriote âgé de 19 ans et qui aurait agressé sexuellement une jeune fille de moins de 18 ans, à Oyem dans la province du Woleu-Ntem. Des faits pour lesquels le jeune homme bien connu des services judiciaires a été interpellé et écroué à la maison d’arrêt local, rapportent nos confrères de RTG Oyem

Les faits se seraient déroulés récemment à Oyem dans la province du Woleu-Ntem. Ce jour-là, la victime dont l’identité n’a pas été révélée, rentrait des cours lorsqu’elle croise le chemin de Verdaly Ndoutoumou Angoue. Ce dernier lui aurait proposé de la suivre afin de la raccompagner. Arrivé au niveau de la terrasse de la paroisse Saint-Charles Lwanga, le jeune homme aurait sorti une paire de ciseaux et l’aurait menacé.

Sa paire de ciseaux en main, le jeune homme lui aurait indiqué d’obéir au risque de perdre sa vie. « Je vais te transpercer les côtes si tu cries » aurait-il déclaré. Une menace face à laquelle, la jeune fille va se soumettre. Une fois sa libido assouvie, Verdaly Ndoutoumou Angoue va prendre la poudre d’escampette. La jeune victime serait alors allée vers son pasteur afin de lui indiquer le cauchemar qu’elle venait de vivre. Lequel va alerter la famille qui à son tour va saisir les autorités judiciaires.

Un examen médical va confirmer la thèse du viol et l’enquête des élements de la Direction générale de la recherche du Woleu-Ntem permettra de mettre la main sur Verdaly Ndoutoumou Angoué. Lors de son interrogatoire, le présumé violeur aurait reconnu les faits. Des aveux pour lesquel il sera présenté devant le procureur de la République et placé en détention préventive pour présomption de viol sur mineure de moins de 18 ans. Le jeune homme, par ailleurs récidiviste, risque jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle et une amende de 50 millions de FCFA au plus, conformément aux dispositions de l’article 36 du nouveau code pénal.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop