mercredi,28 octobre 2020
Accueil Derniers articles Oyem: Raphaël Zué Milla porté disparu depuis le mardi 29 Septembre

Oyem: Raphaël Zué Milla porté disparu depuis le mardi 29 Septembre

C’est le papa du porté disparu qui a rendu publique la nouvelle. En effet, depuis le 29 septembre 2020 le jeune de 19 ans répondant au nom de Raphaël Zué Milla a quitté son domicile sans y revenir et ce, sans donner d’indice sur sa destination. La famille installée au quartier Akeng Akok à Oyem révèle que le jeune homme aurait été la veille de sa disparition avec son aîné Alan Ondo alias « Arobase » qui nie à ce jour l’avoir rencontré.

Où est passé Raphaël Zué Milla ? C’est la question que se posent ses parents et ses proches qui depuis près de deux semaines continuent de le chercher. Selon les premières informations recueillies auprès du géniteur du porté disparu, le jeune homme âgé de 19 ans a quitté le domicile de ses parents le mardi 29 Septembre dernier à 6 heures du matin. Ce n’est qu’au milieu de la journée que la famille se rendra compte de sa disparition. Et ce, à cause du vide constaté dans sa chambre où tous ses effets ont disparu.

Paniqué car Raphaël Zué Milla ne serait pas un fugueur, Placide Milla Mi Zue décide de questionner les amis de son fils. C’est alors qu’il apprendra que la veille, il avait passé la soirée avec son frère aîné. Le dénommé Alan Ondo plus connu sous le sobriquet de « Arobase ». Dans la foulée, le papa n’hésitera pas à contacter le fils de son défunt frère dont il assure la garde. Ce dernier lui apprendra qu’il a voyagé en matinée pour Libreville. Concernant son jeune frère, il niera tout rapport avec ce dernier ces derniers temps. Une version des faits contredite par leurs amis en commun.

Face à la multitude de versions sur la disparition de Raphaël Zué Milla, la famille décide de saisir les autorités judiciaires de la localité pour qu’elles puissent faire la lumière sur le fait. Toutefois, l’affaire semble piétiner. « J’ai déjà fait des dépositions à toutes les les autorités en charge de faire des enquêtes sur ce sujet. Je pense qu’il y a une certaine lourdeur de leur part depuis le 29 septembre 2020 jusqu’à ce jour je n’ai pas les nouvelles de l’enfant », a indiqué le papa inconsolable. En dépit du manque de diligence de la justice d’Oyem, la famille ne baisse pas les bras. Depuis ce matin, elle se démêle pour coller les avis de recherche dans tous les carrefours du chef-lieu de la province du Woleu-Ntem. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion