lundi,23 mai 2022
AccueilDerniers articlesOyem: les populations du quartier Bouloungou bientôt coupées du reste de la...

Oyem: les populations du quartier Bouloungou bientôt coupées du reste de la ville

Ecouter cet article

Au moment où l’on rentre inexorablement dans la saison des pluies, les populations gabonaises seront confrontées une fois de plus à un véritable calvaire concernant le déplacement. C’est le cas des personnes vivant au quartier Bouloungou, où la dégradation du pont de fortune qui sert à rallier d’autres zones de la commune d’Oyem pourrait bientôt couper les riverains du reste de la ville, rapporte notre confrère de Rtg Oyem.

Jadis fierté du pays et particulièrement pour la communauté Ekang, le chef-lieu de la province du Woleu-Ntem n’est plus que l’ombre de lui-même. Si les structures sanitaires et administratives sont décriées pour leur vétusté, la voie terrestre n’est pas en reste avec des nids-de-poule à tous les kilomètres au point qu’y circuler en voiture implique une vigilance particulière pour les automobilistes.

En effet, les infrastructures routières de la capitale provinciale du septentrion sont dépassées. C’est le cas notamment au quartier Bouloungou où les riverains peuvent observer la dégradation avancée du pont devenu vétuste qui pourrait bientôt couper les populations vivant dans cette zone du reste de la commune d’Oyem. Une situation pour laquelle ces derniers ne savent plus à quel saint se vouer. 

Des travaux vont-ils débuter prochainement? Telle est la question que se posent les usagers de cette voie. Une exaspération exprimée par les populations ces derniers temps. Une situation qui devrait en tout état de cause interpeller la mairie d’Oyem pour qu’une réhabilitation de ce pont se fasse dans les meilleurs délais. La mairie ne semble accorder que trop peu d’intérêt à cette question laissant les populations supporter les risques pouvant découler du piteux état de cette infrastructure.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop